Miniartextil

Miniartextil


Exposition du 06 février au 24 février 2019
Le Beffroi, Montrouge

Jusqu’au 24 février, l’exposition Miniartextil s’empare du Beffroi de Montrouge pour la quinzième année consécutive, et nous propose d’explorer le thème Humans – les humains, l’humanité, nous ! – au travers de plus de soixante œuvres d’art textile.

L’exposition Miniartextil est une preuve de plus que l’artisanat connaît un regain d'intérêt dans le champ de la création contemporaine. Initiée en 1991 à Côme, en Italie, elle est devenue un évènement de référence, d’envergure internationale, en matière d’art textile contemporain, aussi appelé Fiber Art. Elle promeut un savoir-faire traditionnel, profondément marqué par les nouvelles tendances relatives au design, et par les enjeux auxquels notre société est aujourd’hui confrontée.

Pour cette 15e édition, les artistes sont appelés à exprimer leur vision du concept d’humanité. Au moyen d’une multitude de techniques, de matériaux, de formes et de couleurs – contenue dans des œuvres de 20 x 20 x 20 cm, comme le veut la règle – chacune de leur création vient compléter une mosaïque du genre humain, dont la diversité n’a d’égale que la richesse des idées déployées dans l’exposition. Certains expriment la nécessité d’une humanité solidaire, d’autres explorent la notion de l’Homo Faber – l’être doué de la faculté de façonner des objets, des outils – ou questionnent la survivance de l’espèce humaine. 

Anne Pangolin Guéno, lauréate du « Prix Montrouge », décerné par la Ville le 5 février dernier, fait partie des neuf artistes français présentés dans l’exposition. Son œuvre Where is my (human) mind?, composée de feutre, de lichens, de perles et d’organza de soie, est une « représentation poétique du cerveau humain ». Cet enchevêtrement de matières bleues nous évoque la mer, les coraux, les fonds marins, à mettre en relation avec les paroles de Where Is My Mind des Pixies, chanson ayant inspiré la démarche de l'artiste.

Texte : Anne Cuzon

Crédit visuel : Anne Pangolin Guéno, Where is my (human) mind?, 2018, feutre, lichen, perles et organza de soie