Journaux muraux réalisés par le quotidien Ishinomaki Hibi Shimbun

Journaux muraux réalisés par le quotidien Ishinomaki Hibi Shimbun


Exposition du 10 mars au 15 avril 2012
Musée Guimet, Paris

Le 11 mars 2011, à 14h46, un séisme de magnitude 9 sur l'échelle de Richter a secoué le nord-est du Japon. Il a été suivi par un tsunami géant qui a tout balayé sur son passage, pénétrant dans certains endroits jusqu'à 7 km à l'intérieur des côtes. Ishinomaki, ville portuaire située à 50 km au nord de Sendai, n'a pas été épargnée. Plus de 3000 personnes y ont perdu la vie et des quartiers entiers ont été rayés de la carte.
Le quotidien de la ville, l'Ishinomaki Hibi Shimbun, a lui aussi été victime de la vague géante. Toute son équipe s'est mobilisée pour réaliser à la main des journaux muraux qui ont ensuite été placardés dans les centres d'évacuation et les zones les moins touchées afin de garantir un accès à des nouvelles fiables.
L'initiative de l'Ishinomaki Hibi Shimbun est extrêmement célèbre dans tout le Japon et a alimenté le débat autour du rôle des médias en temps de crise majeure. L'exposition de ces journaux muraux est accompagnée de photos prises par le Français Eric Rechsteiner pour illustrer le contexte dans lequel la petite équipe de ce journal a travaillé.

Cette exposition a pour ambition de rendre hommage à l'initiative prise par l'Ishinomaki Hibi Shimbun.