Thomas Cole et la naissance de la peinture de paysage en Amérique

Thomas Cole et la naissance de la peinture de paysage en Amérique


Exposition du 14 janvier au 16 avril 2012
Musée du Louvre, Paris

Le musée du Louvre, le Crystal Bridges Museum of American Art de Bentonville (Arkansas), le High Museum of Art d’Atlanta et la Terra Foundation for American Art se sont engagés dans un projet de collaboration de plusieurs années fondé sur un programme d’échanges d’oeuvres mais aussi des projets éducatifs et scientifiques. Première étape de cette collaboration, une exposition-dossier consacrée à Thomas Cole (1801-1848) et à la naissance du paysage américain.
Le Louvre possède une seule oeuvre du peintre américain Thomas Cole : La Croix dans la solitude, qui marque l’aboutissement de sa réflexion, initiée dès 1825-1826, autour de la représentation d’un certain type de paysage américain, grandiose et en partie sauvage (the wilderness). Portées par un sentiment particulier de la nature élaboré par la littérature américaine contemporaine, les oeuvres de Cole et bientôt de son compagnon Asher B. Durand initièrent un genre particulièrement fécond et spécifique de la jeune école de peinture américaine.
Cinq peintures provenant des collections des institutions partenaires permettent de rendre compte de ce moment inaugural. En regard de la peinture du Louvre est proposé le grand Paysage avec une scène du « Dernier des Mohicans » peint par Cole en 1826 (collection de la Terra Foundation) et qui compte parmi les premiers chefs-d’oeuvre de l’artiste fortement inspirés par les textes fondateurs d’un certain imaginaire américain.