Pietro da Cortona et Ciro Ferri

Pietro da Cortona et Ciro Ferri


Exposition du 10 mars au 06 juin 2011
Musée du Louvre, Paris

Peintre fécond, fresquiste accompli, architecte inventif, auteur de modèles pour la sculpture, l’orfèvrerie ou le mobilier, Pietro Berrettini, dit Pietro da Cortona ou Pierre de Cortone (1597-1669) a profondément bouleversé le visage de la Rome du XVIIe siècle. Aussi est-il reconnu comme l’un des trois grands maîtres du Baroque romain, avec ses contemporains et concurrents Bernin et Borromini.
Au service de trois papes successifs, Urbain VIII, Innocent X et Alexandre VII, Pietro da Cortona a transformé l’art de peindre dans la Ville éternelle, enrichissant la leçon des Carrache par ses recherches sur l’illusionnisme, l’unification de l’espace figuré et la lumière vénitienne. Artiste aux dons variés, il est également un architecte reconnu, qui a rompu avec la planéité des façades d’église et a été sollicité par Louis XIV pour le palais du Louvre. Son talent et ses commandes prestigieuses ont attiré vers lui de nombreux élèves et disciples, dont Ciro Ferri (1633-1689), le plus fidèle et l’un des plus doués.
Formé dans la tradition du dessin florentin, Cortona a élaboré un style par essence romain, celui de l’Église triomphante qui se plaît à glorifier la Création. Nus sensuels à la sanguine, drapés irradiants à la pierre noire, recherches de composition à la plume : il a fait du dessin un instrument privilégié de son invention, laquelle s’est démultipliée grâce aux variations de Ciro Ferri, et diffusée en Europe grâce aux gravures. Il est donc l’un des principaux acteurs de ce bouillonnement artistique de la Rome du Seicento, dont les effets se font sentir aussi bien à Florence qu’à Paris et plus encore à Versailles.
A partir du fonds de dessins et d’estampes du musée du Louvre, le département des Arts graphiques propose la première exposition monographique consacrée en France à celui dont le nom – gage de reconnaissance ? – a été francisé de son vivant en Pierre de Cortone.

Pietro da Cortona, Homme nu assis. Étude pour Adam.
Inv. 535. Musée du Louvre, département des Arts graphiques
© RMN / Thierry Le Mage.