Ouverture du Nouveau département des Arts de l'Islam

Ouverture du Nouveau département des Arts de l'Islam


Exposition du 22 septembre au 31 décembre 2012
Musée du Louvre, Paris

En 2003, le musée du Louvre crée un huitième département, consacré aux arts de l’Islam. Dotée de plus de 14 000 objets et complétée admirablement par les 3 500 œuvres déposées par le musée des Arts décoratifs – dont beaucoup sont inédites – sa collection témoigne de la richesse et de la diversité des créations artistiques des terres de l’Islam.
C’est en 1893 qu’est créée une section des « arts musulmans » au musée du Louvre et qu’une première salle dédiée à la collection islamique au sein du département des objets d’art est ouverte. Le legs de la baronne Delort de Gléon, en 1912, enrichit la section d'objets prestigieux issus de la collection de son mari et débouche sur l’ouverture d’une salle « Delort de Gléon » en 1922, dans le pavillon de l'Horloge.

En 1932, un département des arts asiatiques est créé et les collections islamiques lui sont rattachées. En 1993, la création du grand Louvre et le départ du ministère des finances de l’aile Richelieu permettent le déploiement des collections de la section dans un espace muséographique comptant alors 1 000 m2. Le département continue en outre à enrichir ses collections par achat ou par don. Le musée du Louvre possède aujourd’hui l’une des collections les plus riches et les plus belles du monde dans le domaine des Arts de l’Islam.

Un nouvel horizon s'offre aujourd’hui au département qui, en septembre, verra l’ouverture sur 3 000 m2 de nouveaux espaces, insérés délicatement entre les façades restaurées de la cour Visconti. L’un des derniers espaces du Louvre encore disponible, la cour Visconti, fut choisie. Le projet des architectes lauréats, Mario Bellini et Rudy Ricciotti, relève le défi de construire un bâtiment d’avant-garde dans un lieu ancien et classé. Eclatant et subtil à la fois, c’est par l’oxymore qu’il répond à la commande publique. Ce projet représente le plus grand chantier au musée depuis les travaux du grand Louvre. Vous pourrez admirer cet écrin surmonté par une « aile de libellule », une couverture de verre, dorée et tissée d’un fin réseau métallique ondulant.