Voyages en Italie de Louis-François Cassas : le savoir d'un dessinateur

Voyages en Italie de Louis-François Cassas : le savoir d'un dessinateur


Exposition du 21 novembre 2015 au 22 février 2016
Musée des Beaux-Arts de Tours, Tours

Le XVIIIe siècle est celui de la connaissance, fraichement répertoriée dans l'Encyclopédie de Diderot et D'Alembert. Parmi les savoirs à connaître, il est de bon goût de s’intéresser à l’antique, remis à la mode grâce aux nouvelles découvertes dévoilant les villes d’Herculanum et Pompéi.

L’Italie fascine une élite cultivée composée d’artistes et de jeunes gens de la haute. Pour parfaire leur éducation, un voyage académique, communément nommé à la française le « Grand Tour », les initie au renouveau esthétique en marge de l’art de la Renaissance et du baroque.

Louis-François Cassas, Jacques-Louis Bance, Pietro et Francesco Piranesi, Le Mont Celio l’une des Collines de Rome, Eau-forte au trait, aquarelle et gouache 71 x 73 cm. Paris, Bibliothèque Mazarine © Bibliothèque Mazarine, Paris / Cliché Suzanne Nagy

Parmi les artistes étudiant et travaillant d’une ville à l’autre, des dessinateurs voyageurs parcourent toute l’Italie à l’instar des fameux architectes écossais, les frères Adam, ou du dessinateur français émérite Louis-François Cassas.

Ce dernier se rend deux fois en Italie au cours de sa vie, pendant lesquels Louis-François Cassas aquarelle ses pérégrinations, assiste à l’éruption du Vésuve le 8 août 1779, réalise des dessins panoramiques de la Ville éternelle ou achète des objets de curiosités.

Ses dessins sont précieux à plus d’un titre. Attestant outre de son talent de dessinateur méticuleux, ses paysages sont d’excellents documents qui, de nos jours, permettent d’appréhender la vie en Italie au XVIIIe siècle.

Rarement présentée au public, le Musée des Beaux-Arts de Tours présente du 21 novembre 2015 au 22 février 2016, l’œuvre de ce dessinateur réalisée lors de son Grand Tour en Italie. La ville de Tours avait déjà remarqué le talent de Louis-François Cassas en 1774 entant qu’élève ingénieur des Ponts et Chaussées sur le chantier du Pont de pierre.

S’articulant en trois sections chronologiques, l’exposition s’ouvre sur les années de formations du jeune de Louis-François Cassas avant d’entraîner le spectateur dans un premier voyage en Italie de 1778-1783, dates pendant lesquelles l’artiste découvre le plaisir de dessiner, une passion confirmée lors de sa seconde excursion italienne de 1787 à 1792.

INFOS

L’exposition temporaire est ouverte tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

​Une présentation de l'exposition aura également lieu à l'institut culturel italien le mercredi 18 novembre de 17h30 à 18h30 avec Annie Gilet, commissaire de l'exposition - Entrée gratuite

Texte : Anne-Laure Peressin

Visuel : Louis-François Cassas, Vue partielle de la colonnade romaine sur le parvis de la basilique San Lorenzo à Milan 1778, Plume, encre brune, lavis brun et gris, 27,7 x 38,4 cm. Tours, musée des Beaux-Arts © Dominique Couineau