A Triple Tour

A Triple Tour


Exposition du 21 octobre 2013 au 06 janvier 2014
Musée de la Conciergerie, Paris

“A Triple Tour” constitue la première présentation à Paris d'un ensemble important des oeuvres de la collection de François Pinault.

Le propos de l’exposition : explorer la question de l'enfermement, un thème qui entre en résonnance avec le cadre imposant de la Conciergerie.

Présentée sur 1 500 mètres carrés, l'exposition présente une sélection de près de 50 oeuvres de 22 artistes. Dans la diversité de leurs formats et de leurs supports (installations vidéo, peintures, sculptures, photographies) et pour la majorité inédites, celles-ci proposent des points de vue variés et singuliers sur le sujet omniprésent dans l'histoire de l'humanité.

L'exposition s'articule autour de deux axes principaux : l'enfermement comme résultant de facteurs exogènes (crises politiques, écologiques, violences urbaines...) et l'enfermement personnel conséquence du rapport de l'homme à lui-même.

S'ouvrant avec l'oeuvre historique de Michelangelo Pistoletto, La Gabbia (La Cage), une installation faite de miroirs qui brouille la perception, donnant au visiteur l’impression d’être enfermé sans pour autant être privé de sa liberté, la première partie de l’exposition traite des grands bouleversements qui frappent nos sociétés : dangers écologiques (Diana Thater), impossibilité de communiquer (Bill Viola), prisons (Boris Mikhailov, Mohammed Bourouissa, Ahmed Alsoudani), guerre civile (Mona Hatoum), terrorisme (Raphaelle Ricol)… 

La seconde partie se concentre sur l'individu confronté à lui-même et à ses démons : angoisse de la vieillesse (Sung Yen, Peng Yu), phobie de la maladie et de la décadence (Damien Hirst), folie (Javier Tellez, Maria Marshall), peur de la solitude (LlynFoulkes), culpabilité (Kristian Burford), verrouillage mental (Friedrich Kunath, Tetsumi Kudo) ou corporel (Justin Matherly, Alina Szapocznikow)...