Degas et le nu

Degas et le nu


Exposition du 13 mars au 01 juillet 2012
Musée d'Orsay, Paris

Première grande exposition monographique consacrée à Edgar Degas (1834-1917) à Paris depuis la rétrospective de 1988 au Grand Palais, Degas et le nu participe de l'ambition du musée d'Orsay de donner à voir l'avancée des connaissances sur les grands maîtres de la deuxième moitié du XIXe siècle, après les hommages à Claude Monet (1840-1926) et Edouard Manet (1832-1883).

S’il constitue pour Degas un thème récurrent et de prédilection, le nu n’a pas été aussi abondamment ni méthodiquement exploré que d’autres versants de son œuvre – la danse en tête. L’exposition que lui consacre le musée d’Orsay veut pourtant souligner combien il s’agit d’une porte d’entrée idoine dans le travail du peintre et un formidable moyen d’en sonder l’évolution. Entre l’inspiration antique des débuts et la nouveauté des postures et des poses qui marquent la fin de sa carrière, le nu offre en effet de mesurer la manière dont Degas s’affranchit peu à peu de ses modèles pour incliner vers une représentation libérée – donc résolument moderne – du corps féminin.

D’où le choix d’aborder cette thématique foisonnante via un parcours chronologique. L’exposition s’ouvre sur les copies de statues antiques exécutées par Degas et sur les Scènes de guerre au Moyen-âge, dernière tentative de peinture historique de l’artiste, mais où les postures féminines préfigurent déjà l’œuvre future. Elle glisse ensuite vers une représentation plus naturaliste du corps. Y dominent les scènes intimes où les femmes sortent de leur bain, s’essuient ou se coiffent. Entre ces deux bornes, l’accrochage déroule l’éventail des techniques expérimentées par Degas dans sa quête du corps féminin – de la peinture à la photographie, en passant par la sculpture.
Cette exposition explore l'évolution de Degas dans la pratique du nu, de l'approche académique et historique de ses débuts à l'inscription du corps dans la modernité au cours de sa longue carrière. Occupant avec les danseuses et les chevaux une place prédominante dans l'oeuvre de l'artiste, les nus sont présentés à travers toutes les techniques pratiquées par Degas, la peinture, la sculpture, le dessin, l'estampe et surtout le pastel qu'il porte à son plus haut degré d'achèvement.
Organisée avec le Museum of Fine Arts, Boston, l'exposition bénéficie du très riche fonds d'oeuvres graphiques du musée d'Orsay, rarement montré pour des raisons de conservation, auxquels s'adjoignent des prêts exceptionnels des plus grandes collections, comme celles du Metropolitan Museum of Art de New York ou de l'Art Institute de Chicago.