Sophie Elbaz, Géographies intérieures

Sophie Elbaz, Géographies intérieures


Exposition du 28 septembre 2012 au 27 janvier 2013
Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, Paris

Organisateur en 2012 d'une série d'évènements portant sur l'histoire des juifs d'Algérie, le MAHJ a coproduit avec Sophie Elbaz une installation évoquant sa relation avec son histoire familiale, Constantine (la ville de son père) et l'Algérie.

Géographies intérieures est présentée dans les salles d’exposition du foyer de l'auditorium du MAHJ.

Répartie en quatre espaces distincts, où se mêlent photographies, vidéos et archives familiales, l'exposition décrit le processus par lequel l'artiste s'est réapproprié son histoire familiale. L'importance de l'imaginaire dans l'accueil fait aux souvenirs hérités ou recomposés est primordiale.

L'évocation de la mémoire familiale dans le discours du deuil ou dans celui de la rupture caractérise souvent les visions de la deuxième génération. Sophie Elbaz, pour sa part, a voulu comprendre pourquoi son grand-père choisit de rester à Constantine (ville où il mourut le 21 décembre 1962, six mois après l'indépendance) alors que ses trois enfants et sa femme étaient partis vivre en France dès les années 1950. Elle réalise plusieurs voyages à Constantine et en Algérie qui sont pour elle la source d'une expérience complexe, extatique puis douloureuse de la confrontation au réel. C'est dans une vision tout à fait nouvelle, à travers les images du passé et celles qu'elle a créées, qu'elle exprime aujourd'hui enchantement et désenchantement, moteurs d'une oeuvre singulière et intime.