Dansez, embrassez qui vous voudrez !

Dansez, embrassez qui vous voudrez !


Exposition du 05 décembre 2015 au 28 février 2016
Louvre-Lens, Lens

Du 5 décembre 2015 au 28 février 2016, le musée du Louvre-Lens présente Dansez, embrassez qui vous voudrez !, une exposition consacrée à la fête galante.

Pendant la Régence (1715-1723), le genre pictural de la « Fête galante » et de la pastorale connaît un véritable engouement. En atteste notamment l’élection en 1717 d’Antoine Watteau à l’Académie Royale de Peinture et Sculpture grâce à son Morceau de réception, le Pèlerinage à l’Île de Cythère,  point de départ d’une reconnaissance officielle du genre.

Afficher l'image d'origine

Scènes de vie insouciante dans les campagnes verdoyantes, danses oisives en plein air réservées à l’aristocratie de l’époque ou encore rassemblements amoureux réunis dans un paysage fantasmé composent les principaux thèmes des fêtes galantes.

Dans le sillage de la figure emblématique de Watteau, le genre pictural est adopté par nombre de suiveurs et disciples, parmi lesquels Jean-Baptiste Pater, Nicolas Lancret ou Pierre-Antoine Quillard. Echo à la libéralisation des mœurs qui suit l’austérité de la fin de règne de Louis XIV et accompagne la Régence de Philippe d’Orléans, influencé par le répertoire contemporain du théâtre et de l’opéra, la Fête galante célèbre la joie de vivre et les délices de l’amour. Chez certains peintres, comme Fragonard ou Boucher, il se colore de mélancolie, de poésie et donne lieu à des variations pastorales élégantes à l’esprit rococo, entre lignes courbes et palette picturale plus claire. Il fournit aussi un très vaste répertoire de sujets à la manufacture de Sèvres, et diffuse hors des frontières françaises nombre d’estampes et de porcelaines.

L’exposition Dansez, embrassez qui vous voudrez du Louvre-Lens consacrée à la fête galante, entend bien en restituer l’incroyable popularité au XVIIIe siècle dans toute l’Europe. Articulée en sept salles thématiques, elle plonge dans les inspirations septentrionales et vénitiennes du genre (tout particulièrement dans les scènes peintes par Callot, Jan Steen ou Rembrandt), souligne l’apport de Watteau et le nombre de ses imitateurs, et décrit la façon dont le thème infuse peu à peu les arts décoratifs – façon de souligner la dimension européenne de l’engouement qu’il suscita alors. En hommage à Watteau, l’événement s’accompagne d’une riche programmation en matière d’arts de la scène, qui fait la part belle à Couperin, Bach, Marivaux ou la Commedia dell’Arte.

INFOS

Tarif plein : 9 €

Tarif réduit : 8 €

Le musée est ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h

Nocturne : Ouverture jusque 22h le premier vendredi de chaque mois, de septembre à juin

Crédit visuel : Antoine Watteau, Pèlerinage à l’île de Cythère, huile sur toile, 1717, Paris, musée du Louvre © Musée du Louvre, Dist. RMN-GP / Angèle Dequier