Vuitton - Jacobs

Vuitton - Jacobs


Exposition du 09 mars au 16 septembre 2012
Musée des Arts Décoratifs, Paris

Louis Vuitton, Marc Jacobs : une dichotomie affirmée d’emblée… L’exposition des Arts Décoratifs ne célèbre pas la rétrospective d’un fleuron du luxe français ayant conféré à la mode ses lettres de noblesse : elle se veut analytique. Deux espaces distincts, pour deux grands noms inextricablement liés : l’un à la genèse, l’autre à l’actualité d’une institution veille de 158 années.
L’Histoire de la maison, abordée à travers les préceptes avant-gardistes d’un jeune « coffretier-emballeur », se développe en contre-point d’un phénomène bouleversant la société en cette fin de XIXe siècle : la naissance de la Haute Couture, qui ne tarde pas à propulser Paris au rang de capitale internationale d’élégance et de raffinement. L’innovation de Louis Vuitton se porte tout d’abord sur un concept, parfaite synthèse de l’accessoire de mode et de l’objet fonctionnel : l‘emballage d’effets de luxe… la célèbre toile enduite connait une lente évolution : monogrammée ou armoriée aux noms de ses commanditaires, unie dans un premier temps, damée dans un second… En 1896, Georges Vuitton fait breveter l’illustrissime modèle monogrammé au chiffre de son père « LV » : de l’hommage naquit le mythe…
Un siècle plus tard, alors que le secteur du luxe se heurte aux nouvelles dynamiques de la mondialisation, Marc Jacobs, jeune talent diplômé de la Parson’s School of Design de New York, est nommé directeur artistique de Vuitton. Son défi : introduire une collection de prêt-à-porter homme femme, ainsi qu’une ligne d’accessoires chaussures et sacs. Son parti-pris : deux univers distincts qui cohabitent, où glamour et clinquant chic à la pointe de l’avant-garde se font l’écho de modèles intemporels et sophistiqués, figés dans les clichés d’Annie Leibovitz... Alliant création et design, assumant une œuvre artistique collective de la création jusqu’au merchandising, Marc Jacobs définit la silhouette d’une femme Louis Vuitton : en perpétuel mouvement, dans l’air du temps.
Deux époques, deux talents, toutefois animés des mêmes préoccupations… Perfectionnement de la maîtrise, satisfaction de la clientèle et recherche de nouveauté se font l’apanage de la marque, qui traverse les âges sans perdre son éclat ou sa notoriété.

T.P.