Barbie au musée

Barbie au musée


Exposition du 10 mars au 18 septembre 2016
Musée des Arts Décoratifs, Paris

Du 10 mars au 18 septembre 2016, le Musée des Arts Décoratifs de Paris consacre une rétrospective à une icône transgénérationnelle : Barbie.

C’est la première fois que Barbie fait l’objet d’une véritable invitation dans une institution muséale française. En l'inscrivant dans une histoire culturelle et sociale du jouet aux XXe et XXIe siècle, l'exposition présente la poupée plastique comme le reflet des moeurs d'une époque et de son évolution ainsi que de son aspect révolutionnaire.

Barbie incarne d’abord l’American way of life avant de prendre une dimension plus universelle, épousant les changements sociaux, politiques, culturels. Elle évolue dans le confort moderne tout en épousant de nouvelles causes, questionnant les stéréotypes, haïe pour ce qu’elle représenterait d’une femme idéalisée, et pourtant autonome et indépendante, adoptant toutes les propositions et les ambitions de l’époque contemporaine.

Barbie aérobic, 1984.

Ce sont tous ces paradoxes, ces affinités électives avec la mode ‒ tous les créateurs aujourd’hui ont croisé son chemin de passionnée de mode, pour laquelle chacun a déjà imaginé les tenues les plus extravagantes ou les plus élégantes ‒, ses métiers des plus classiques aux plus avant-gardistes, ses ambiguïtés et son éclectisme qui font de ce jouet unique le siège des enthousiasmes ou des réticences.

Puisant dans les archives inédites de la maison Mattel, mettant en valeur un patrimoine historique encore méconnu, l’exposition s’efforce d’offrir deux lectures possibles de ces « vies de Barbie », pour les enfants en évoquant la pure jubilation d’un jouet universellement connu, pour les adultes en replaçant cette figure phare depuis 1959 dans une perspective historique et sociologique.

 

Barbie femme d'affaire, 1963.

Visuel : Barbie spécial anniversaire, poupée mannequin, Fabricant Mattel, États-Unis, 1994 Vinyle, plastique, tissu, 29 cm © Les Arts Décoratifs, Paris / photo : Jean Tholance