Parodies, la bande dessinée au second degré

Parodies, la bande dessinée au second degré


Exposition du 05 janvier au 24 avril 2011
Cité Internationale de la BD et de l'image, Angoulême

Après l’exposition Cent pour cent qui fît l’événement en janvier 2010, la Cité présente sa nouvelle grande exposition patrimoniale et historique.
La dérision et la caricature sont l’une des pentes naturelles de la bande dessinée.
La parodie est l’une de ses armes favorites. Pour la première fois, le musée de la bande dessinée se propose de faire le point sur le phénomène de la parodie tel qu’il s’exprime dans la bande dessinée.
Des détournements situationnistes aux parodies de l’Oubapo en passant par les parodies coquines, les innombrables mises en boîte du mythe du super-héros et le phénomène de l’auto parodie, ce sont toutes les formes de la bande dessinée au second degré qui trouvent place dans cette exposition.
Après avoir salué l’importance historique de Mad, le magazine fondé par Harvey Kurtzman, le parcours de l’exposition s’attache successivement à quelques-uns des grands domaines dont s’est moquée la bande dessinée : la littérature, les contes de fée, la peinture, le cinéma, la télévision ainsi que, bien entendu, le Neuvième Art lui-même. Des focus réunissent un choix de parodies inspirées par des personnages devenus mythiques : Tarzan, Robin des Bois, Sherlock Holmes, Conan le barbare et Harry Potter.
Riche d’environ 230 pièces (planches originales, tableaux, imprimés), l’exposition s’appuie sur les collections exceptionnelles de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, mais bénéficie également de prêts provenant d’institutions (Bibliothèque nationale de France, Bibliothèque Forney, Ohio State University Billy Ireland Cartoon Library & Museum), de dessinateurs (Gotlib, Goossens, Pétillon, Nicole Claveloux, Chantal Montellier, Philippe Geluck, le groupe interDuck, François Ayroles, Étienne Lécroart, Johnny Ryan, Robert Sikoryak, Henriette Valium) et de particuliers (la famille de Jean Ache, les spécialistes et/ou collectionneurs Francis Groux, Philippe Ghielmetti, Bernard Joubert, Pascal Richez, Jean-Paul Jennequin et Jean-Philippe Brégère).