Maison de Tourgueniev


Le romancier et nouvelliste russe Ivan Tourguéniev, né à Orel en Russie en 1818, a été lié à la France pendant trente-huit ans. Son premier séjour à Paris date de 1845. En 1874, il achète une propriété à Bougival, "Les Frênes" où il se fait construire, à côté de la Villa Directoire où vivra le couple Viardot, un chalet à la façon des "Datchas" de sa Russie natale. Il y résidera pendant les mois d'été et d'automne, de 1875 jusqu'à sa mort en 1883.
C'est là qu'il a écrit ou achevé certaines de ses œuvres maîtresses, comme son dernier roman Terres vierges et ses Poèmes en prose. C'est encore aux "Frênes" que Tourguéniev met la dernière main en 1876 à la traduction russe de La légende de Saint Julien l'Hospitalier de Gustave Flaubert qui fut, parmi les écrivains français du célèbre "Groupe des Cinq" (Flaubert, Tourguéniev, Daudet, Zola, Goncourt) son meilleur ami.
Pauline Viardot, qui avait une carrière éblouissante comme cantatrice, était devenue professeur au Conservatoire de Paris et donnait des leçons de chant dans sa maison de Bougival, ainsi que des matinées musicales dans son grand salon.
Au rez-de-chaussée est présentée une exposition permanente sur la vie de l'écrivain en Russie et en France, ainsi que sur son entourage immédiat: la famille Viardot, les compositeurs, les artistes et les écrivains. On peut y voir, notamment, le piano allemand de Tourguéniev classé monument historique en 1990. Au premier étage ont été reconstituées deux pièces de l'appartement de Tourguéniev, le cabinet de travail où furent écrites les traductions de Gustave Flaubert, ainsi que les dernières œuvres, et la chambre reconstituée par l'Ecole Boulle d'après le seul témoignage que l'ont eût, un dessin que fit la fille de Pauline Viardot, quelques jours avant la mort de l'écrivain.


Adresse
16 rue Tourgueniev,
78380 Bougival
FR
-
Tel: 01.45.77.87.12
Site: http://www.tourgueniev.info
Horaires

Du 1er dimanche d’avril au dernier dimanche d’octobre : 10h-18h