Federico Romero Bayter, Yannick Manier et Salvatore Provino

Federico Romero Bayter, Yannick Manier et Salvatore Provino


Exposition jusqu'au 14 février 2015

Du 16 décembre au 14 février 2015, trois artistes de la galerie Sifrein sont mis à l'honneur, trois univers artistiques différents qui s'unissent sous le trait de la maturité.

Entre dessin architectural et liberté du coup de pinceau, l'artiste Federico Romero Bayter dévoile des paysages urbains vibrants. Oui, les vibrations émanent de traits foisonnants, jaillissants de pulsions parfaitement maîtrisées et sont le témoin d'un savoir-faire digne d'un batisseur. L'artiste colombien construit ses vues et guide la notre dans l'ébullition des ports, à la rencontre des imposants transaltiques. Point de présence humaine, elle semblerait presque être de trop dans cette pofusion où se dégage - plus que des lignes - des traces d'âmes humaines perdues. Pour cette exposition, l'artiste présente une sélection d'oeuvres sur le thème de L'âme des navires et des villes côtoyant une toute autre sphère, celle de Yannick Manier.

Univers cosmiques, aériens et azurés, les huiles sur toile de Yannick Manier invitent à un voyage dans l'ailleurs, l'au-delà de codes terrestes sans pour autant quitter le figuratif. Tons pastels et lumières diffuses émergent de la matière picturale traitée vaporeusement contrastant avec la précision de ses traits. Une précision qui ne s'accharne pas à une netteté trop régulière, non. Une précision qui capte l'essentiel, comme pour mieux laisser l'observateur une marge de rêverie. Ce monde propice aux songes voisinera celui de Salvatore Provino.

Des couleurs de sa campagne sicilienne, l'artiste italien Salvatore Provino les transmet en peinture dans un corps à corps avec la toile. Le rouge sanguin, la jaune ambré ou le bleu azur rappelent les tonalités de son enfance et la terre de son pays. La pâte colorée, physiquement présente prend forme entre géométrie et formes nébuleuses, abandonne le fini trop lissé au profit d'une transcription du geste. Ses toiles sont ses empruntes, la transmission tacite de ses expressions créant un nouvel espace, au-delà de la surface de sa toile. 

 Texte : Anne-Laure Peressin

Crédit visuel : 
Salvatore Provino , Fuzione aurea, 2009.

Galerie Sifrein
10, rue Lavoisier
75008 - Paris