Eve Gramatzki : dessins

Eve Gramatzki : dessins


Exposition jusqu'au 01 mai 2012

Eve Gramatzki est née à Königsberg (Kaliningrad, dans l’ancienne Prusse Orientale) en 1935. En 1944, l’invasion russe contraint sa famille à se réfugier à Hambourg. Eve a 9 ans. Elle étudie aux Beaux-Arts de 1956 à 1961. A 27 ans, elle s’installe à Vanves, près de Paris. La jeune femme rencontre John Mitchell, Aurélie Nemours et Anne Tronche, critique et écrivain, qui suivra sa carrière et écrira régulièrement sur son travail jusqu’à sa disparition en 2003. De nombreux galeristes s’intéressent à elle - Yvon Lambert, Daniel Templon, Baudouin Lebon. Elle acquiert rapidement une certaine notoriété.
Eve Gramatzki participe dès 1971 à de nombreuses expositions collectives et sa première exposition personnelle a lieu l’année suivante à la Galerie B. de Paris. Dès lors, elle expose régulièrement en France (notamment chez Iris Clert qui défendra longtemps sa peinture) et à l’étranger (New York, Miami, Nuremberg, Hambourg, Copenhague, etc.). En 1980, Gramatzki s'installe en Ardèche. Cette artiste secrète a besoin de se rapprocher de la nature, de son silence. Son caractère, tout comme son isolement volontaire vont la séparer du milieu qui la soutenait. Mais c’est là qu'Eve Gramatzki réalisera ses œuvres majeures. Elle expose alors dans le Midi, notament à Montpellier et Arles. Elle revient à Paris en 1996, la Ville lui ayant accordé un atelier, mais elle ne s’adapte pas à ce nouvel environnement.
Femme de forte personnalité et de grande culture, la vie et l’œuvre d’Eve Gramatzki resteront marquées par la douleur de la guerre. Cette souffrance, ce déracinement auront déterminé son chemin sinueux, tortueux, solitaire et incompris qui n’aura qu’une issue : sa mort volontaire le 24 mai 2003 à Paris.


Gimpel et Müller
12 rue Guénégaud
75006 - Paris

39 expositions passées