Bernard Langenstein, photographies

Bernard Langenstein, photographies


Exposition du 23 avril au 18 mai 2013
Gilles Naudin Galerie, Paris

 

De curieuses formes oblongues ont attiré son regard, là-bas, à la lisière du champ.

Il s’approche à pas lents, soucieux de la moindre variation de lumière, les yeux rivés sur ces silhouettes insolites dont la masse sombre se découpe sur le ciel. D’une minute à l’autre, de grandes zones d’ombre viendront recouvrir la campagne, et il lui faut saisir très vite la magie de ce territoire de solitudes et de courants d’air.

A la recherche de l’angle idéal, il enjambe de hautes herbes, évite des mottes de terre, des pierres, des flaques d’eau. De lourds nuages filent vers l’horizon et modifient à chaque instant les contours du paysage.