Soni Irawan, From Zero to Zorro

Soni Irawan, From Zero to Zorro


Exposition du 10 juin au 19 juillet 2017
Galerie Wallworks, Paris

Du 10 juin au 19 juillet, la galerie Wallworks présente l’œuvre de Soni Irawan, dans le cadre d’une exposition intitulée From Zero to Zorro.

Né en 1975 sur l’île de Java, Soni Irawan est un artiste peintre indonésien. Après ses études à l’Institut d’Art Indonésien de Jakarta, son œuvre a fait l’objet de nombreuses expositions, particulièrement en Asie du Sud-Est. From Zero to Zorro, organisée par la galerie Wallworks, est la première exposition personnelle de l’artiste en France.

À travers les toiles exposées à la galerie, Soni Irawan partage son univers complexe, peuplé de petits personnages rappelant autant la bande dessinée que les peintures de Basquiat. C’est d’ailleurs un thème issu de la culture populaire qui donne son thème à l’exposition : Zorro. En peignant la vie incommode qui l’entoure, il intègre le justicier masqué dans chacune de ses peintures, donnant à celles-ci une dimension sociale, attachée aux enjeux sociétaux contemporains.

L’artiste déclare ainsi : « Zorro est un héros sans super pouvoir, c'est un homme normal. Son pouvoir se situe dans sa tête, c'est un intellectuel et un expert en stratégie. Il défend les pauvres, combat et humilie ses adversaires sans verser une goutte de sang. Ses principaux ennemis sont les bureaucrates et les politiciens corrompus. Ça rappelle ce que nous vivons en Indonésie, et je pense que nous avons besoin de bien plus d’un Zorro. »

Artiste aux multiples facettes, Soni Irawan est également musicien. Aussi, c’est son goût pour la musique rock qu’il cherche à retranscrire dans ses toiles. On retrouve dans la spontanéité de certains traits la retranscription picturale des sensations éprouvées lors de l’écoute, de l’énergie qu’il exprime et reçoit lors des jam session.

Infos :

Vernissage jeudi 8 juin 2017.

Ouvert du lundi au samedi, de 14h à 19h.

Crédit visuel : Soni Irawan, Zorro's Calling, 2016, acrylique, oilsticks et marqueurs sur toile, 150 x 100 cm © Soni Irawan.

Texte : Enguerrand Lascols