S. Teddy D.


 

Né en 1970 à Padang en Indonésie, S. Teddy D. vit et travaille à Yogyakarta (à 600 km de la capitale Jakarta), ville intellectuelle, universitaire et creuset artistique de l’Indonésie. Avant cette première exposition en France, il a été présenté par les plus grands musées et centres d’art d’Asie du Sud-Est.

Grand collectionneur indonésien, le Dr Oei Hong Djien demande un jour à S. Teddy D. de réaliser une œuvre pour le mariage de son fils en 2008. L’artiste propose alors de créer un véhicule permettant aux jeunes mariés de parader dans la ville. L’ensemble de son œuvre dénonçant avec force la violence et la guerre, S. Teddy D. ajoute un gigantesque cœur au bout du canon d’un des tristement célèbres tanks américains envoyés en Irak. Ainsi nait le Love Tank. S. Teddy D. en appelle à la nature inlassablement manipulatrice et conquérante de l’humanité, des grands empereurs de l’Antiquité aux guerres actuelles, il questionne l’obsession du pouvoir, qu’il apparente à un intolérable machisme. Symbole de domination guerrière, le char d’assaut est pour lui un produit « facile à vendre », une funeste invention humaine liant économie et modernité. Pour cette nouvelle série à la galerie Wallworks, il donne des attributs clairement masculins à ces engins de mort, et assène : « Tant qu’il y aura des hommes, il y aura des tanks ».

Il expose à la galerie Wallworks.