Vicky Barranguet, New York Notes

Vicky Barranguet, New York Notes


Exposition du 05 octobre au 25 novembre 2017
Galerie Teodora, Paris

Du  5 octobre au 25 novembre, la galerie Teodora présente New York Notes de la peintre uruguayenne Vicky Barranguet, première présentation de l'oeuvre de l'artiste en France. 

Née à Montevideo en 1973, Vicky Barranguet quitte rapidement son pays natal pour s'installer aux Etats-Unis, plus précisemment à New-York où elle se fixe dès 1997. Formée à l'Art Students League, elle étudie la peinture auprès d'éminents artistes tels que Larry Poons et William Scharf. S'en suivent des années d'art et de création, lui permettant d'exposer dans de nombreuses institutions et lors de grandes foires internationales. Avec New York Notes, l'artiste signe sa première exposition personnelle en France ; une vaste rétrospective de ses créations des vingt dernières années. 

La peinture comme un miroir de l'âme. Chacune des oeuvres de Vicky Barranguet figure en effet son ressenti en un temps et un lieu particuliers. C'est dans cet objectif sensible; qu'au fil de ses toiles, la peintre est passée de la figuration à l'abstraction, médium plus propice selon elle à retranscrire ses sentiments. Pourtant, c'est bien de réel dont il s'agit. Dans son oeuvre, chaque forme, chaque couleur, est le témoin d'un moment donné, des émois qui envahissaient et entouraient l'artiste lors de l'acte créateur ; par l'abstraction, elle nous donne à voir les sensations instinctives qui l'animaient alors. Puisant son souffle créateur dans l'expressionnisme abstrait de ses prédécesseurs new-yorkais, Vicky Barranguet laisse exprimer son corps lorsqu'elle peint, dans de larges gestes empreints de liberté.

Entre son Uruguay natal et New York, les souvenirs de Vicky Barranguet s'entremêlent à ses visions quotidiennes. Sous ses coups de pinceaux, la mégalopole apparaît en de larges aplats noirs et de gris, sur lesquels viennent se superposer des points de couleurs, qui semblent évoquer des lumières colorées, des points de vie dispersés au sein d'une ville sombre et oppressante. Au contraire, d'autres toiles dévoilent des superpositions de larges champs de couleurs, dont la douceur des formes et des teintes paraissent témoigner d'un moment de paix et de sérennité. Au fis de ces New-York Notes, ces souvenirs d'un instant, l'esprit s'évade, se perd. Il a déjà quitté Paris.    

Vernissage le jeudi 5 octobre à 18h. 

Crédit visuel : Vicky Barranguet, INFINITE, 2017, acrylique sur toile, 114 x 162 cm.