Un air de Sète

Un air de Sète


Exposition du 01 décembre 2016 au 27 janvier 2017
Galerie Teodora, Paris

Du 1er décembre 2016 au 27 janvier 2017, la Galerie Teodora expose les œuvres de Marc Duran, Richard (Buddy) Di Rosa et Topolino (Marc Combas) dans Un air de Sète.

Pour la première fois réunis à Paris, les artistes exposés par la galerie se sont formés à Sète, devenue dans les années 1980, le berceau de la Figuration Libre. C'est à la ville autant qu'aux trois hommes qu'elle rend hommage, à travers une sélection de sculptures en bronze, dessins au feutre ou au lavis d'encre et peintures acryliques, qui toutes partagent cette apparence de naïveté et de spontanéité propres au mouvement dans lequel ils s'inscrivent.

Avec ses pattes tubulaires extrêmement fines, sa houppette et sa queue réduites à leur plus simple expression, ses yeux globuleux et son bec ouvert, venus lui donner un air aussi joyeux que comique, le Coq très géométrique et épuré de Buddy répond aux lignes courbes de Marc Duran, à son dessin enfantin qui lui aussi semble viser l'épure, à ses personnages juxtaposés et accumulés jusqu'à envahir tout l'espace et ne plus laisser voir cet Homme à droite qui a un pied dans l'eau. Les paysages de Topolino suintent l'attachement à sa ville : entre vignettes de bande dessinée et images des rues de Dubuffet ; tantôt réduites à un dessin à la ligne noire, tantôt colorées au lavis, décliné en quelques nuances efficaces qui parviennent à rendre avec brio les couleurs de la Méditerranée ; ils traduisent une émotion immédiate et spontanée, un onirisme latent et omniprésent dans la ville, redoublé par ce trait si énergique, qui s'attache à rendre chaque détail, avec toute la sobriété dont on sait la Figuration Libre capable.

La maladresse dont fait parfois preuve l'autodidacte n'enlève rien au charme de ses dessins, et tous concourent à produire l'heureuse effervescence qui émane de leur réunion. Des points colorés de Marc Duran, venus remplir des traits de cerne noir qui dessinent les formes les plus incongrues et pourtant toujours reconnaissables, à la simplicité si efficace des formes sculptées par Buddy (Richard Di Rosa) – qui partage avec son frère (Hervé), actuellement à la Maison Rouge, l'ambition de rendre l'art accessible au plus grand nombre – les trois artistes réunis ici ouvrent la voie à un voyage cosmique et onirique, qui cherche à renouer avec une certaine forme d'innocence enfantine. Un havre de paix et de tranquillité, venu de Sète jusqu'à Paris, qui s'installe à la Galerie Teodora pour deux mois.

Infos :

Vernissage jeudi 1er décembre, à partir de 18h.

Ouvert du mardi au samedi, de 11h à 19h.

Crédit visuel : Richard (Buddy) Di Rosa, Le Coq, 2016, sculpture en bronze

 

Texte : Horya Makhlouf