Ivan Messac, Danse des pinceaux / Brush Ballet

Ivan Messac, Danse des pinceaux / Brush Ballet


Exposition du 11 octobre au 10 novembre 2018
Galerie Taglialatella, Paris

La Galerie Taglialatella présente du 11 octobre au 10 novembre l’exposition de Ivan Messac Danse des pinceaux / Brush Ballet.

Nombreux sont les peintres s’étant aventurés à instaurer une relation entre peinture et danse. En passant par La Danse de Matisse ou les ballerines de Degas, restituer le mouvement sur la toile s’avère être un défi, presque une obsession pour certain. Par différentes nuances de couleurs, ou bien par un tracé énergétique, chacun opte pour une retranscription différente, plus ou moins relative à la réalité du geste.

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:595.0pt 842.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

Ivan Messac poursuit ce cheminement en s’intéressant au mouvement et au modèle, en y incorporant des touches d’humour par ses touches de pinceau. Ici, le peintre, personnage central des compositions, debout face à son chevalet, se voit confronté à la difficulté de dessiner des modèles agités, qui ne semblent pas déterminés à rester en place. Les aplats de couleurs vives et unies, au style souple, comme sortis de l’ambiance des année 70’s, rythment les compositions.

En s’apposant sur la toile comme des collages, ces formes laissent parfois un blanc immaculé, telle une frontière entre les différentes teintes. Comme des nuages, ces nuances semblent pouvoir se déplacer sur la toile, allant parfois jusqu’à recouvrir le trait rouge qui dessine le modèle. Le personnage du peintre semble obnubilé par ce jeu de relief, s’appose alors sur le tableau de celui-ci, non pas la représentation dudit modèle mais une tache de peinture orange faite par un pinceau fin : les pinceaux dansent alors aussi bien par la main de Ivan Messac que par celle du personnage qu’il est entrain de peindre, lui-même esquissant une silhouette posant devant lui.

Texte : Angèle Imbert

Crédit Visuel : Ivan Messac, La couleur ne tient pas en boîte, 2018