Julien Sitruk, 19 ans, Transgression

Julien Sitruk, 19 ans, Transgression


Exposition jusqu'au 24 novembre 2018

La galerie Schwab Beaubourg présente du 14 au 24 novembre prochain les œuvres du jeune artiste Julien Sitruk, 19 ans.

Fils d’une styliste et d’un photographe de mode, Julien Sitruk grandit dans le milieu de la création. A dix-neuf ans, le jeune homme n’est plus un amateur : exposé dès ses treize ans à Monaco, il collabore avec le Centre Pompidou à seize. Rien ne semble pouvoir arrêter l’ascension de celui que les collectionneurs américains et français qualifient déjà de prodige.

Sur ses toiles, les techniques mixtes se rencontrent pour figurer des personnages androgynes anonymes aux allures de mannequins, ainsi que des personnalités de la scène underground musicale et artistique. Nous distinguons d’ailleurs nettement l’influence du graphisme de mode dans toutes ces silhouettes élancées aux visages émaciés. Il semble que Julien Sitruk a déjà bien façonné son empreinte stylistique : les corps longilignes et anguleux évoluent sur des fonds monochromes noirs ou colorés, les visages arborent des expressions désabusées accentuées par l’atmosphère sombre qui se dégage des toiles. Les couches de peinture – noire ou des tons saturés – se superposent, témoignant de l’épaisseur de la touche et de la vivacité de l’exécution du tableau. Il en résulte une impression de relief, comme s’il s’agissait de collages. Cette présence du mouvement ajoute une dimension passionnée au travail de Sitruk qui admet lui-même portraitiser ceux qu’il admire, à l’exemple de Jean-Michel Basquiat.

Texte : Marie-Amélie Muriel

Crédit : Julien Sitruk, Ceci est une femme, 2018, technique mixte, 100 x 81 cm