Marc Desgrandchamps, Soudain Hier

Marc Desgrandchamps, Soudain Hier


Exposition jusqu'au 21 janvier 2017

Du 24 novembre 2016 au 21 janvier 2017, la Galerie Lelong expose les œuvres récentes de Marc Desgrandchamps dans Soudain hier.

Né en 1960, Marc Desgrandchamps vit et travaille à Lyon depuis la fin de ses études à l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Paris. Internationalement reconnu, celui qui a fait l’objet d’expositions monographiques au Musée National d’Art moderne et à celui de la Ville de Paris se voit consacrer cet hiver sa première exposition personnelle à la Galerie Lelong.

Une quinzaine de peintures inédites sont présentées pour l’occasion, dans lesquelles on retrouve ce qui a fait la notoriété de l’artiste français. Maître de la couleur liquide, de la transparence et de l’image, il décline, à la peinture à l’huile autant qu’à la gouache, un imaginaire nourri de références à l’histoire de l’art, au cinéma et à la photographie. Ses compositions oniriques, déployées dans des paysages étirés à l’infini, ses personnages fantomatiques, figures féminines sans visage, silhouettes gracieuses et longilignes, apparaissent et disparaissent sans cesse sur des couleurs intenses, juxtaposées, superposées, tantôt dégoulinantes et évanescentes, qui ensemble construisent la confusion dans lesquelles les toiles de cet artiste singulier font plonger.

Car c’est une « peinture du doute, doute de la figure, doute de la présence, doute même de la peinture » qu’explique pratiquer Marc Desgrandchamps. L’univers qu’il continue de façonner au fil des années interroge la notion même d’image. Les voiles récurrents qu’il s’amuse à mettre en scène donnent à voir et questionner ce qu’ils cachent et révèlent à la fois, au gré du vent, frais et léger, qui semble venir les animer. Des personnages solitaires, toujours énigmatiques, qu’ils soient vus de dos ou de face, se déploient dans des paysages mystérieusement tranquilles et calmes, dépouillés à l’exrême, aux allures de décors cinématographiques, toujours, semble-t-il, prêts, à accueillir l’action ou le drame.

Dans des polyptyques ou des panneaux uniques, l’artiste capture et fige à jamais un instant choisi, une attente mystérieuse, qui force le spectateur à s’arrêter et à s’interroger, à observer et à ressentir l’imaginaire mis en scène par le peintre. Le bleu intense si particulier de l’artiste, sa touche si lisse et évanescente, les transparences qu’il aime à mettre en scène jusqu’à brouiller tous nos repères, invitent à plonger tout entier dans une atemporalité absolue, dans un jeu de réminiscences d’images sans cesse à cheval entre le réel et la fiction, qui ne peuvent manquer d’éblouir et d’emporter vers l’ailleurs.

Infos :

Vernissage jeudi 24 novembre 2016.

Ouvert du mardi au vendredi de 10h30 à 18h ; le samedi de 14h à 18h30.

Crédit visuel : Marc Desgrandchamps, Sans titre, 2016. Huile sur toile, diptyque. 55 x 92 cm

 

Texte : Horya Makhlouf


Galerie Lelong
13 rue de Téhéran
75008 - Paris

41 expositions passées