Pia MYrvoLD, Transforming Venus

Pia MYrvoLD, Transforming Venus


Exposition du 22 septembre au 28 octobre 2017
Galerie Lélia Mordoch, Paris

Du 22 septembre au 28 octobre 2017, la galerie Lélia Mordoch présente Transforming Venus, une exposition de Pia MYrvoLD.

Née en 1960 en Norvège, Pia MYrvoLD appartient à cette génération qui délaisse l’atelier pour explorer le champ des possibles du laboratoire en réponse au carcan académique du monde de l’art. Audacieuse ingénieure et ingénieuse développeuse, Pia MYrvoLD est une artiste dont la palette marie les médias artistiques traditionnels aux technologies innovantes depuis les années 1980. Du pinceau à la sculpture numérique, sa vision de l’art traverse les frontières des disciplines dans un work in progress où l’Homme, entre monde réel et virtuel, reste toujours au centre de l’œuvre, en étant à la fois le composant et le participant.

De ses vêtements interactifs à son tunnel d’écrans LED réalisé pour la Biennale de 2011, la complexité de son univers est tant le miroir de l’Être que de son e-volution. En cela, son oeuvre ne se voit pas mais se vit. Plus qu’interactives, ses installations ont un caractère génératif, autrement dit, elles ne sont pas que la résultante d’une interaction avec un spect-acteur mais se déploient au-delà en tant que création non prédéfinie à l’avance.

A la galerie Lélia Mordoch, avec son exposition intitulée Transforming Venus, Pia MYrvoLD reprend le petit nom de la déesse de l’amour, complétée par Transforming dès 2012, comme le vecteur de son travail et de son investissement, puisque celle-ci incarne symboliquement la maternité évoluant jusqu’à son évanouissement. Vidéos et tirages photographiques exposés reviennent ainsi sur ses recherches et leur continuité pour mieux appréhender les sculptures interactives suspendues, WANDS, réagissant à la présence humaine, du simple mouvement à la température environnante. Nouvelle fusion du réel et du virtuel !

 Vernissage le jeudi 21 septembre 2017 de 18h à 21h.

Texte : Anne-Laure Peressin

 

Visuel : Pia MYrvoLD, WANDS, 2015, première génération de sculptures intelligentes © Pia MYrvoLD