James Chedburn, Looking for a Better Place

James Chedburn, Looking for a Better Place


Exposition du 03 avril au 23 mai 2015
Galerie Lélia Mordoch, Paris

James Chedburn déploie les lignes de ses dessins dans l’espace avec du fil de laiton pour donner corps à toute sorte de créatures et de machines à voyager. Anciennes boîtes en métal et autres objets de récupération sont également parties intégrantes de ses sculptures. Parfois l’objet appelle l’œuvre, comme ce socle de machine à coudre dont la forme lui a inspiré un bus des années Trente pour embarquer tout un bestiaire en mouvement.

Ailleurs, les objets sont choisis pour constituer certaines parties de l’œuvre : une boîte de bonbons devient ainsi la tour d’un phare, une conserve de sardine la plaque d’immatriculation d’un véhicule... Détournés de leur fonction première, ces objets acquièrent alors une deuxième vie, voire une troisième quand certaines boîtes ont été chinées avec leur contenu de vis ou de clous. Ce qui prime dans le choix de ces objets est leur vécu, cette idée d’un passé perdu, la nostalgie qu’évoque le nom d’une marque oubliée, le charme désuet contre le pessimisme actuel, comme si tout semblait plus simple du temps de l’enfance…

Crédit visuel : James CHEDBURN, Noah’s Bus, 2014, pied de machine à coudre, fil de laiton et objets divers, 115 x 74 x 35 cm © Jean-François Deroubaix