Géométrie onirique

Géométrie onirique


Exposition du 23 septembre au 29 octobre 2011
Galerie Lélia Mordoch, Paris

Garcia Rossi, Le Parc, Morellet, Sobrino, Stein et Yvaral ont chacun développé une oeuvre indépendamment de la fantastique histoire du Groupe de Recherche d’Art Visuel, dissolu en 1968. Depuis sa rencontre en 1991 avec Horacio Garcia Rossi, puis avec tous les autres membres du GRAV, Lélia Mordoch n’a cessé de leur consacrer expositions personnelles ou collectives en France ou aux Etats-Unis. A la manière des accrochages qu’elle présente sur les foires, une sélection de leurs oeuvres géométriques dialogueront avec les oeuvres de plusieurs artistes de la galerie, pour cette exposition collective où la géométrie se fait onirique.

Garcia Rossi, Le Parc, Morellet, Sobrino, Stein et Yvaral ont chacun développé une oeuvre indépendamment de la fantastique histoire du Groupe de Recherche d’Art Visuel, dissolu en 1968. Depuis sa rencontre en 1991 avec Horacio Garcia Rossi, puis avec tous les autres membres du GRAV, Lélia Mordoch n’a cessé de leur consacrer expositions personnelles ou collectives en France ou aux Etats-Unis. A la manière des accrochages qu’elle présente sur les foires, une sélection de leurs oeuvres géométriques dialogueront avec les oeuvres de plusieurs artistes de la galerie, pour cette exposition collective où la géométrie se fait onirique.
Aux oeuvres du GRAV – dont une boîte à lumière de Julio Le Parc de 1962 – répondront les intrigantes architectures de Joe Neill, les sculptures de lumière d’Alain Le Boucher, les boîtes de plexiglas où lévitent pierres et plumes d’Emmanuel Fillot, et les petits poissons cinétiques de Patrice Girard.