Steven Marc, Le pouvoir est-il une drogue dure ?

Steven Marc, Le pouvoir est-il une drogue dure ?


Exposition du 03 mai au 09 juin 2012
Galerie Lazarew, Paris

L’emprise s’avance toujours masquée, sous couvert d’un devoir à accomplir. La main sur le cœur, le pire des tyrans ne se pose-t-il pas en indispensable recours pour son pays, au service de ses sujet?
Et si l’artiste décapait la couche de vernis, conservant un fragment des masques, tout en laissant entrevoir leur envers?
C’est le résultat d’une telle démarche que nous propose Steven Marc à la galerie Alexandre Lazarew. Le pouvoir y apparaît dans sa dimension d’addiction, dans sa quête d’une forme de jouissance sans doute destinée à panser les blessures de ceux qui s’y adonnent sans retenue. Plane sur eux la terrible menace du manque, d’une sorte d’anéantissement, si jamais ce plus d’être venait à disparaitre avec la perte du pouvoir.
Dans sa «figuration déconstructiviste» l’artiste cherche à saisir les mouvements qui viennent constituer les apparences du pouvoir, mais aussi leur décomposition.