Stephane Bordarier, peintures récentes

Stephane Bordarier, peintures récentes


Exposition jusqu'au 07 janvier 2012

La galerie Jean Fournier est heureuse de présenter un ensemble de diptyques et tableaux récents de Stéphane Bordarier à l’occasion de sa nouvelle exposition personnelle. Stéphane Bordarier est peintre. Son travail, présenté depuis 1989 par la Galerie Jean Fournier, détonne sur la scène artistique actuelle. À l’opposé de la peinture d’images, il creuse le sillon d’une lignée moderniste, alliant la radicalité du travail à une éthique de la peinture.
Après une exposition personnelle au Musée Fabre, à Montpellier, début 2010, où se déployaient les grands quadriptyques rouge vermillon et bleu outremer, (ainsi que la suite des petits quadriptyques d’une seule couleur), le travail de Stéphane Bordarier s’est attaché à explorer les possibilités du mélange, directement sur la toile, de ces deux couleurs fondatrices. Le bleu et le rouge, posés et travaillés dans le temps de prise de la colle de peau (une technique mise au point dans les années 90), se superposent et se mêlent pour produire diverses nuances de violet sombre. Les traces du mélange sont parfois discernables. Le peintre, qui travaille toujours au moyen de contraintes fortes, a conservé le principe du mélange de deux couleurs, pour l’étendre à des tableaux faits de jaune et de bleu.
La galerie Jean Fournier présente ici un choix de ces peintures datant de 2010 – 2011 : tableaux de 175 x 175 cm, diptyques de petit format 40 x 80 cm / 60 x 120 cm et diptyques de grand format : 140 x 280 cm. Dans ces derniers, la césure centrale entre les deux panneaux apparaît comme un axe de symétrie autour duquel se déploient les traces du mélange et des passages de la raclette de caoutchouc qu’il utilise. Cette symétrie, quoique contredite par la forme finale du champ coloré – des réserves de toile non-peintes la distinguent des bords du châssis – accentue l’aspect étalé, étiré, feuilleté de la couche picturale.
Le rapport du corps agissant – peignant – au temps est ainsi toujours présent dans cette œuvre.
La préparation des couleurs, la durée et le « dessin » de leur mélange, la forme en résultant, sont toujours divers : les tableaux diffèrent donc les uns des autres par cette complexité de l’apparence et de la surface qui fait, selon Stéphane Bordarier, l’essence de son travail.
Souhaitant contrecarrer les effets de l’irreproductibilité de son oeuvre, Stéphane Bordarier a donné, dans le catalogue de cette exposition, une primeur à l’écrit. Sept auteurs ont été sollicités, chacun devant choisir une des peintures présentées. Il s’agit de Jean-Paul Curnier, Frédéric Forte, Sébastien Gokalp, Ann Hindry, Romain Mathieu, Erik Verhagen et Pierre Wat. Des historiens de l’art, un conservateur, un philosophe et un poète livrent donc chacun leur perception, leur digression, leur commentaire ou leur analyse d’un tableau. Des textes touchant à notre perception immédiate de la peinture et à la réflexion qu’elle suscite.


Galerie Jean Fournier
22 rue du Bac
75007 - Paris

42 expositions passées