Paul Wallach


La sculpture de Paul Wallach est un voyage au Cœur de la géométrie. Avec une grande économie de moyens, elle se déploie dans l’espace à partir d’un point dynamique provoquant un effet de suspension et d’apesanteur par des volumes d’air finement cernés dans l’espace. Si l’artiste a recours à différents matériaux – plâtre, tissu, métal et verre – sa matière première est le bois, medium vivant avec une odeur et un toucher variés ainsi qu’une évolution dans le temps. Les bois, souvent d’essences variées au sein d’une même œuvre, sont choisis pour leur densité, leur évolution dans le temps et l’intention de chaque sculpture. Chacun des matériaux choisis génère un équilibre délicat qui fait naître des volumes qui flottent dans l’espace ou qui semblent à peine survoler le mur. Pas de narration dans ces sculptures voire même une austérité résolument recherchée qui convoque l’observation la plus fine, l’œuvre ne pouvant être saisie d’un regard. En multipliant nos points de vue sur ces sculptures qui dessinent ou dessins qui sculptent, l’artiste élargit l’expérience de nos corps. Deux expositions personnelles sont organisées par la galerie, « Falling Up » en 2010, et « h e r e t o f o r e » en 2013. En 2014, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne lui consacre une importante exposition, « WHERE WHAT WAS », également présentée, en 2015, au Domaine de Kerguéhennec. Un catalogue est publié à cette occasion avec le soutien de la galerie. Une installation de l’artiste prend place tout l’été à la Chapelle Saint-Nicolas-des-eaux de Pluméliau dans le cadre de L’Art dans les Chapelles.