Dominique Chazy, R 2 JE AIRE DE JEU ERRE 2 JE ÈRE DE JEUX AIR 2 JEUX

Dominique Chazy, R 2 JE AIRE DE JEU ERRE 2 JE ÈRE DE JEUX AIR 2 JEUX


Exposition du 10 mars au 08 avril 2017
Galerie Grand E'terna, Paris

Du 10 mars au 8 avril 2017, la galerie Grand E’terna présente l’œuvre de l’artiste Dominique Chazy lors de l’exposition R 2 JE AIRE DE JEU ERRE 2 JE ÈRE DE JEUX AIR 2 JEUX.

Après une formation à l’Ecole Supérieure des Arts Modernes de Paris et à l’Ecole des Gobelins, Dominique Chazy travaille dans le milieu du cinéma d’animation, participant à la réalisation de séries et films au Japon et aux Etats-Unis. A partir de 2005 elle se consacre à une création autonome et unique de ses propres dessins, forme d’expression que l’artiste privilégie. 

Sa démarche est en devenir, son dessin classique. Il fait appel aux nus des dessins d’après un modèle vivant. L’artiste organise sa production en l’organisant autour de thématiques intimistes : L’inquiétante étrangeté, Humeur passagères, Réminiscences. Les formes qui se profilent sont dynamiques, la préoccupation du volume toujours présente. La ligne cassée et plurielle, est complétée par un contour à l’aquarelle, souvent très dilué et aux tonalités chaudes. La palette se réduit essentiellement aux roses, bleus et verts, ce qui inscrit les scène dans un contexte de rêve. Cette ligne imprime un mouvement cinétique à la figure, qui devient protagoniste d’une mise en scène parmi d’autres objets qui dialoguent avec elle. 

Il est présent un goût pour le tissage et le collage, la superposition de différentes scènes et personnages qui renvoient aux souvenirs, probablement de faits réels et archivés dans la mémoire ou imaginés. Pratique proche du dessin surréaliste, une sorte d’écriture automatique en images, dans laquelle l’inconscient opère de façon non envahissante, mais qui semble avoir le pouvoir de décider les associations. 

La chair et les objets sont éléments de correspondance avec les préoccupations qui surgissent de l’espace incertain que l’artiste assemble. Les corps tremblent, s’entrelacent, virevoltent. Mais est-ce dramatique ? Et si le dessin était un moyen révélateur pour faire le deal avec « les guerres intimes qui se livrent en chacun de nous » ? Ce vécu qui hante, devient le terrain de jeu d’une vérité à assumer. Le jeu revient dans le titre de l’exposition, qui joue lui même sur l’homophonie de mots différents. Le je est un jeu, l’air / erre. Un jeu de correspondances entre signifiants et personnages, prêts à sortir de l’espace bidimensionnel pour s’instaurer avec l’œil du spectateur. 

Infos : 

Vernissage le vendredi 10 mars de 18h30 à 21h.

Crédit visuel : Dominique Chazy, Aire de jeu, décembre 2016, Techniques mixtes sur papier, 40x30 cm 

Texte : Ilaria Fagone