Pierre-Luc Bartoli

Pierre-Luc Bartoli


Exposition du 28 septembre au 17 novembre 2018
Galerie Gare de Marlon, Paris

Jusqu’au 17 novembre, la galerie Gare de Marlon présente les toiles récentes de Pierre-Luc Bartoli.

Né à Aix-en-Provence et de famille Corse, Pierre-Luc Bartoli est un peintre figuratif travaillant actuellement à Paris. Après avoir usé des diverses techniques offertes par les arts graphiques — aquarelle, eau-forte, pastels, acrylique — l’artiste est revenu vers l’usage d’un médium plus traditionnel : la peinture à l’huile. Dans ses œuvres figuratives, il s’attache à représenter ses visions de thèmes quotidiens — natures mortes, paysages urbains, fêtards rentrant de soirée —, enveloppés dans des atmosphères sombres et énigmatiques. Il a récemment peint une série de toiles sur le thème de la nature, actuellement exposée à la galerie Gare de Marlon.  

Cézanne déclarait : « Tout ce que nous voyons, n’est-ce pas, se disperse, s’en va. La nature est toujours la même, mais rien ne demeure d'elle, de ce qui nous apparaît. » 

La peinture de Pierre-Luc Bartoli fait elle aussi jaillir des toiles ses souvenirs des étendues corses. Les univers offerts par l'artiste, à la fois sombres et lumineux, évoquent la grandeur authentique et la profondeur de la nature sauvage de l’île. De ce lien qu’il unit avec ces espaces, naissent des œuvres emplies de mystère et de poésie. Les arbres acquièrent une majesté inédite tandis que les cours d’eau s’illuminent, les bois bouillonnent et révèlent l’intensité de leurs couleurs et de leurs contrastes.

Le pinceau de Pierre-Luc Bartoli donne aux œuvres leur mouvement, son couteau les sculpte, attachant ainsi à la matière encore plus de vivacité et de relief. En peignant, l’artiste se laisse emporter par la nature et retranscrit grâce à l’huile ses sensations invisibles éprouvées face à son spectacle. Sous son pinceau, la nature devient hallucinée, expressionniste, prolongement sensible et reflet de sa vie intérieure. Les feuilles tombées des arbres s’enflamment, les branches s’animent, la forêt prend vie.

Infos :

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 19h.

Crédit visuel : Pierre-Luc Bartoli, Châtaignier mort, 2017, 210 x 140 cm.

Texte : Anne-Laure Peressin