Coïncidence, Hyeryne Park

Coïncidence, Hyeryne Park


Exposition jusqu'au 05 mai 2012

"Pendant que des météores tombent, que des icebergs dérivent lentement, que des rennes se promènent au pôle nord, je dors, je mange, je me balade, je parle avec des gens, je noue des liens avec eux afin de mieux comprendre le monde. Ma raison de vivre, ce qui me permet de respirer,  c'est de pouvoir partager avec les autres ma vision de ce monde, la façon dont je perçois les choses au sein de ce monde dans lequel ma présence est minime.
Dans mon enfance, j'aimais dessiner sur du papier blanc car cela me donnait  l'impression d'avoir un nombre indéfini de possibilités. En 1995, en visite avec mon école, j'ai été frappée par une œuvre d'Alexis Ceyva Machado s'intitulant Pour oublier. Elle est restée pour moi un souvenir marquant. A l'université en Corée, j'ai appris à utiliser la terre, le bois et le métal. On me demandait de savoir transformer des éléments de la nature en éléments artificiels. J'ai travaillé de cette manière pendant quatre ans.  A la fin de l'université, j'ai eu envie de vivre des expériences différentes, de connaître d'autres cultures.  Par conséquent, j'ai décidé de venir en France pour élargir ma vision du monde. J'en ai eu assez de créer des choses utiles. J'avais la sensation que cela me limitait.  Je voulais exprimer mes sentiments, c'est pourquoi, j'ai décidé de me diriger vers les Beaux-Arts.

En 2006, je suis entrée à l'école des Beaux-Arts de Paris où j'étudie jusqu'à 2010. Dans mon travail, je ressens le besoin de traiter des questions philosophiques que je me suis posée étant enfant. Mon but est d'une part, de travailler avec subtilité, de m'attacher aux détails infimes de ce qui m'entoure et  d'autre part, d'interroger sans cesse ma présence dans la nature, de repousser les limites du monde que je connais. Pour cela, j'aspire à créer des œuvres touchantes et sincères qui me permettent de communiquer avec les autres." Hyeryne Park


Galerie du CROUS
11 rue des Beaux-Arts
75006 - Paris

91 expositions passées