Vladimir Sichov, Portrait à la croisée des siècles

Vladimir Sichov, Portrait à la croisée des siècles


Exposition du 02 novembre au 19 novembre 2017
Galerie De Buci, Paris

Du 2 au 19 novembre, la galerie De Buci présente l'exposition Portrait à la croisée des siècles du photographe Vladimir Sichov.

Né en 1945 à Kazan, capitale de la République Tatar, Vladimir Sichov débute sa carrière de photographe en 1965, parallèlement à celle d'ingénieur au centre spatial soviétique de Baïkonour. Dès 1972, il s'installe à Moscou et se consacre entièrement à l'art du cliché, immortalisant tout ce qu'il voit, y compris l'interdit. Ami des peintres non-conformistes, il organise entre 1974 et 1979, dans son appartement moscovite, des présentations de ces artistes russes « non officiels » interdits d'expositions. Puis il s'envole pour la France ; se faisant, il est le premier photographe russe à fuir à l'Ouest, emportant clandestinement avec lui des milliers d'archives – près de 180 000 ! – témoignages de la vie quotidienne en Union soviétique. Un travail tel un documentaire unique et précieux de ce que fut la vie en ex-URSS. 

« Le problème de Vladimir Sichov était que son appareil photo n’a pas menti. » Dès son arrivée à Paris, les journaux occidentaux s'empressent de diffuser ses reportages inédits et frappants de vérité(s). En mai 1980, Paris Match publie ainsi 55 pages de photographies, le grand hebdomadaire allemand Stern en fait sa couverture, tandis que le magazine italien Oggi lui consacre plusieurs numéros, et l'américain Life une douzaine de pages. Sa carrière post-époque soviétique est lancée. 

A Paris toujours, Vladimir Sichov fait la rencontre d'Helmut Newton, dont il devient l'ami. Ce dernier l’introduit dans l’univers de la presse de mode : de Vogue à Paris Match en passant par People ou Life, Vladimir Sichov finit de se bâtir un nom et une notoriété, franchissant une bonne fois pour toute la frontière, à la fois géographique et symbolique, entre l'Est et l'Ouest. Passionné de noir et blanc, il capture avec grâce les rues de Paris et réalise de nombreux portraits d'artistes – Yves Saint Laurent, Marguerite Duras, Andrée Putman, Yves Montand, Roman Polanski, Fernando Botero, et tant d'autres. 

L’exposition Portrait à la croisée des siècles présentée à la galerie De Buci est ainsi le fruit de plusieurs décennies de travail de Vladimir Sichov. Capteur d’Histoire, de rue et de mode, l'artiste – dont les photographies se trouvent aujourd'hui dans la collection du Centre Pompidou à Paris – est encore à l'heure actuelle le premier et seul photographe invité à exposer ses oeuvres dans la galerie Tretiakov, le prestigieux musée d'art russe à Moscou. 

Vernissage le jeudi 2 novembre à partir de 18h.

À cette occasion, l'auteur Antoine Aléa dédicacera son roman, couverture par Vladimir Sichov. 

Texte : Léa Houtteville

Crédit visuel : Vladimir Sichov, Yves Saint Laurent i Mounia, 40 x 50 cm.