La liberté à l'oeuvre, Marie Claude Bugeaud

La liberté à l'oeuvre, Marie Claude Bugeaud


Exposition jusqu'au 30 juin 2018

La galerie Berthet-Aittouarès présente du 31 mai au 30 juin l’exposition La liberté à l’oeuvre, sur l’artiste Marie Claude Bugeaud.

En variant les formats et les techniques (papier collé sur toile, acrylique, huile sur toile), Marie Claude Bugeaud diversifie mais contrôle les proportions et  l’harmonie d’ensemble de ses compositions. Sur le fond homogène souvent blanc, parfois rouge ou bleu, se détachent des lignes et des masses. Ces figures géométriques simples, comme des points, des cercles ou des traits sont répétées et agencées sur la toile de manière à conserver des écarts de vide. Aucune profondeur ou perspective ne vient désordonner la planéité de ses peintures non-figuratives, sur lesquelles les formes épurées et dansantes nous laissent apercevoir la trace du pinceau.

L’aspect manuel est pleinement assumé dans ses découpages vacillants qui donnent lieu à des lignes vibrantes et organiques. Rien est trop droit ou trop mécanique, les courbes s'allient aux traits tandis qu’une constellation de points s’étend sur un aplat coloré. Dans Zigzag etc…, tout se superpose et s'additionne, les formes abstraites qui seules n’ont aucun sens s'allient pour sous-entendre un motif : un visage se crée à partir d’éléments se confondant. Ce n’est qu’une allusion faite par Marie Claude Bugeaud, le reste émane de notre imagination. Le visage n’est pas réellement figuré, et pourtant, deux simples arcs de cercle l’un au dessus de l’autre suggèrent un oeil et son sourcil, un ovale étiré en longueur laisse deviner une bouche. L’artiste joue avec les symboles auxquels nous attribuons mécaniquement une signification, alors que ce sont seulement des formes assemblées.

Dans son collage Plage, Marie Claude Bugueaud place sur un fond blanc deux morceaux de papiers arqués comme des voûtes, dont le sommet s’épaissit légèrement. L’image d’ensemble renvoie vers les seins d’une femme allongée, que le titre Plage ne fait que confirmer. A nouveau, l’artiste démontre que l’association des formes, ajoutée au fruit de notre imagination, peut offrir une interprétation figurative à une abstraction.  

Texte: Marilou Mercier

Visuel: Marie Claude Bugeaud, Zigzag etc…, 2018, papier collés sur toile, 100 x 81 cm ©️ Galerie Berthet-Aittouarès


Galerie Berthet-Aittouarès
29 rue de Seine
75006 - Paris

35 expositions passées