Bruno Mallart, Cabinet d'absurdités

Bruno Mallart, Cabinet d'absurdités


Exposition jusqu'au 24 octobre 2015

Du 19 septembre au 24 octobre, la galerie Bayart présente le Cabinet des absurdités de Bruno Mallart.

Récits minimaux et condensés, les images/montages de Bruno Mallart ont le goût des collages surréalistes de Max Ernst, qui puisait son inspiration dans les gravures sur bois des romans du XIXe siècle, et les photomontages de Raoul Hausmann, qui jouait savamment sur l'effet dynamique de ses compositions en assemblant des visuels de journaux.

Ce délicieux mélange est saupoudré d’un penchant pour le rétro futurisme, tendance mettant à l’honneur les représentations de l’avenir imaginées dans les années 60 à 80. En offrant une image contre-factuelle, de ce que le futur aurait pu être, les visions de Bruno Mallart éveillent une certaine nostalgie.

 

Drôles de machines volantes et animaux fantastiques sortis des romans de Jules Verne évoluent dans un monde peuplé de bizarreries et d'humour. Bienvenue dans le cabinet d'absurdités de Bruno Mallart !


La symphonie du grand veneur, 2015, grand numérique original inclus sous diasec, 136 x 83 cm, éd. sur 8.

Texte : Anne-Laure Peressin

 

Crédit visuel : Flyin' pepper (poivron dirigeable), 2012 — édition sur 8 – H: 83 cm, L: 124 cm

 


Galerie Bayart
17, rue des Beaux-Arts
75006 - Paris