Ryszard Kiwerski, Hommage à Ryszard Kiwerski

Ryszard Kiwerski, Hommage à Ryszard Kiwerski


Exposition du 04 octobre au 09 octobre 2017
Galerie 1831, Paris

Du 4 au 9 octobre, la galerie 1831 Art Gallery présente Hommage à Ryszard Kiwerski (1930-2015), une rétrospective de trois cycles de créations de l'artiste : parapeintures, affiches et photomontages des années 70. 

Artiste polonais installé à Paris dans les années 70, Ryszard – Richard en francais – Kiwerski est un artiste protéiforme et engagé s'il en est ! A ses débuts, il cofonde et s'engage activement au sein du groupe « ZAMEK », un collectif d'avant-garde des années 50 qui lutte pour la liberté d'expression au moyen de l'art, et exprime une forte révolte contre le soc-réalisme en Pologne. Réputé pour ses compositions graphiques d'affiches de cinéma lui valant une médaille d'or au Festival de Cannes en 1975, Ryszard Kiwerski est également inventeur de la « parapeinture » – compositions abstraites inspirées des effets des avancés du soleil. L'artiste est aujourd'hui présent dans les archives du Centre Pompidou, des bibliothèques Forney et Arsenal, de la Cinémathèque de Paris, de collections publiques et privées, ainsi que dans plusieurs musées polonais.

Le travail de Ryszard Kiwerski est singulier à bien des égards, en témoigne sa facon très personnelle de composer ses tableaux : puisant son inspiration créatrice dans l'avancée du soleil, et donc des ombres et lumières, il retranscrit ces effets sur papier calque avant d'en dessiner les contours sur toile ou Canson. Le travail de Ryszard Kiwerski combine ainsi l'esthétisme du coup de crayon avec la géométrie induite par l'aspect astrophysique de son observation. Architecte du temps qui passe, ce « Peintre du soleil » est tel un témoin pictural de la circulation de la Terre autour du Soleil, symbole de vie et d'énergie.  

Se démarquant également par ses affiches de cinéma et photomontages, son oeuvre la plus emblématique date de 1970 : elle illustre La Fureur de vivre, réalisé en 1955 par Nicholas Ray. Titrée en polonais Buntownik bez powodu, elle reprend littéralement le titre original du film – Rebel Without A Cause. Décrite par la Cinématèque francaise (6 janvier 2016) comme « un photomontage surréaliste, aussi caractéristique de ses nombreuses affiches de films qu'éloigné de l'imagerie de la promotion des années cinquante [...] », l'affiche détonne : entre visuel unique, mise en scène provocante et paysage chromatique sombre comme le film, Ryszard Kiwerski impose là-encore son univers.  

Vernissage le jeudi 5 octobre. 

Texte : Léa Houtteville

Crédit visuel : Ryszard Kiwerski, Sans titre, 2003.