Antoine Pierini, Vestiges contemporains

Antoine Pierini, Vestiges contemporains


Exposition jusqu'au 24 décembre 2016

Du 24 novembre au 24 décembre 2016, la Galerie French Arts Factory expose les Vestiges contemporains d’Antoine Pierini.

Jarres, amphores et contenants d’argile s’invitent à la galerie, devenue, le temps d’une exposition, musée archéologique. Mais nulle chance ici de voir la trace de civilisations millénaires, car si elle a servi de modèle au jeune et talentueux artiste verrier, c’est précisément le verre qui se donne à voir et à étudier ici. Avant de s’exposer à Moscou, et après le musée archéologique de la ville d’Antibes, les créations d’Antoine Pierini investissent l’espace de la French Arts Factory.

Antoine Pierini est un « sculpteur de verre », et, comme les sculpteurs « tout court » traditionnels, il est allé chercher dans l’Antiquité les références dont s’inspirer, à égaler, et à surpasser. Ce sont des objets vernaculaires, d’usage, semble-t-il, courant, qui ont servi de matière à l’artiste. De ces contenants sobres et épurés, il retient les courbes, les lignes et l’élégance, qu’il traduit et accentue dans le verre, matériau plus fragile encore que la terre cuite dont sont faits les modèles, et dont il se tient également aux antipodes par sa transparence, par les jeux infinis de couleurs et de lumière qu’il permet.

Les « vestiges contemporains » d’Antoine Pierini n’ont pas été retrouvés en contexte de fouille et ne servent probablement pas de contenant, mais impriment une émotion aussi puissante, sinon plus encore, que celle ressentie devant les objets conservés à travers les siècles et qui témoignent de vies depuis longtemps arrêtées. Le verrier, qui a appris l’art remis au goût du jour par son père, Robert Pierini, se concentre sur la dimension sculpturale de ces objets qu’il fait devenir œuvres d’art. En observant la nature, les traces laissées par l’homme, les objets qu’il a fabriqués, il en dévoile et en reconstruit la beauté éternelle, dans un merveilleux hommage au temps et au patrimoine conservé.

Le savoir-faire incomparable de cet artiste de talent, la grâce qui émane des précieux objets qu’il réinterprète, l’imaginaire auquel ils convoquent autant que la mémoire qu’ils ressuscitent sont autant d’invitations à l’émerveillement le plus complet.

Infos :

Vernissage jeudi 24 novembre à partir de 19h.

Ouvert du mardi au vendredi, de 11h à 19h30 ; le samedi de 14h à 19h30.

crédit visuel : Antoine Pierini, Epave, vue d’exposition au Musée Archéologique de la ville d’Antibes.

 

Texte : Horya Makhlouf


French Arts Factory
19 rue de Seine
75006 - PARIS