Galerie INSULA , Paris

Exposition du 07 novembre 2017 au 02 décembre 2017


Olivia Lavergne, Thomas Jorion, Ramon Cornadó, L'Esprit des Lieux


Du 7 novembre au 2 décembre, dans le cadre du mois Paris Photo, la galerie Insula présente l'exposition L'Esprit des Lieux des artistes Olivia Lavergne, Thomas Jorion et Ramon Cornadó. 

Tel un dialogue entre artistes, cette exposition réunit les travaux – certains présentés pour la première fois en France – de trois photographes qui, à travers leur regard et leur sensibilité propres, captent l'âme des lieux abandonnés à travers le monde. Des clichés architecturaux ou plus picturaux ; toujours puissants et captivants. En faisant ainsi se rencontrer différentes approches de la photographie, la galerie Insula propose un voyage aux confins de ces lieux désertés dont l'âme continue de parler. 

Née à Paris en 1979, Olivia Lavergne explore avec sa série Anywhere out the world la dimension fictionnelle des architectures à l'abandon. Son travail, empruntant sciemment les codes du cinéma, ouvre de manière sensible et poétique la voie de l'imaginaire ; ses clichés sont telle une réinterprétation du réel, une « autre scène » où les formes et les effets de lumière sont centraux, caressant l'esprit et berçant le regard. 

Solitude et mélancolie, telles sont les impressions qui procèdent des photographies de Thomas Jorion et sa série Saudade, réalisée au Portugal. Né en 1976 et installé à Paris, le photographe nous offre à voir les villas et palais portugais désertés, captant l'âme – silencieuse – d'une culture, d'un peuple et son histoire. Un travail fascinant, sans mise en scène, d'où émanent les effluves d'une époque faste et insouciante aujourd'hui disparue. 

La démarche de Ramon Cornadó (1958-), enfin, se distingue par l'introduction de la figure humaine au coeur de ces lieux abandonnés. Pour sa série Inner Landscapes, le photographe espagnol s'est associé à la sculptrice Béatrice Bizot, dont il met en scène les Visages dans des espaces dépouillés. Des images puissantes, parfois surréalistes, qui nous questionnent sur notre rapport au monde, et la place de l'être humain dans un environnement qui bien souvent le dépasse. 

Vernissage le mardi 7 novembre de 18h30 à 21h. 

Texte : Léa Houtteville 

Crédit visuel : Thomas Jorion, Interstício, 2015, Portugal, 120 x 95 cm. ©Galerie INSULA