Galerie Frédéric Moisan, Paris

Exposition du 16 octobre 2018 au 17 novembre 2018


Nicolas Dieterlé, Dessins sur papier


La Galerie Frédéric Moisan présente du 16 octobre au 17 novembre l’exposition Dessins sur papier de Nicolas Dieterlé, artiste, peintre et poète. 

Nicolas Dieterlé esquisse ses toiles comme il écrirait un poème. Armé de son crayon, il trace dans une dynamique créatrice des dessins mouvementés. Comme on l’imaginerait écrire des mots, puis les barrer pour les remplacer par de nouvelles phrases, il organise ses toiles par des lignes courtes et vives qui s’harmonisent et se superposent. Ici, la rature a sa place, les maladresses sont des étapes indispensables, telles les genèses de l’œuvre.

Les paysages sont tracés par une simple ligne tremblante, imprécise, à l’image d’une montagne que l’on distingue au loin, une courbe imparfaite s’harmonisant pourtant parfaitement avec la nature qui l’entoure. Cet environnement laisse alors une place importante à chaque trait noir, même les plus fins, les plus légers. La couleur beige instaure une atmosphère désertique, où les détails deviennent primordiaux, où l’invisible devient visible. Les repères sont brouillés, la même nuance sable est présente sur l’intégralité du support, autant sur ce qui semble être la terre que sur la partie supérieure représentant le ciel. C’est alors à la végétation que nous nous rattachons, un arbre trône au centre de la composition, son tronc fixé au sol, il s’érige comme un repère, un appui pour notre regard. Une silhouette ténébreuse, se dresse au premier plan. Les traits esquissés laissent, à présent, place à un noir profond qui compose cette figure. Ce personnage, ni de dos, ni de face, instaure soudain un mystère palpable sur ce paysage doux et calme.

Texte : Angèle Imbert

Crédit Visuel : Nicolas Dieterlé, dessin présenté à l’exposition Dessins sur papier