Adel Abdessemed, Je suis innocent

Adel Abdessemed, Je suis innocent


Exposition du 03 octobre 2012 au 07 janvier 2013
Centre Georges Pompidou, Paris

Depuis son apparition sur la scène artistique, autour de 2000, l'œuvre d'Adel Abdessemed se nourrit du désastre de l'histoire contemporaine. L'artiste utilise le langage de l'art pour se réapproprier les puissances de la violence et de la destruction : les avions tressés de Telle mère tel fils (2008) ou la carlingue pliée de Bourek (2005) rappellent le traumatisme du 11 septembre 2001 avec lequel s'inaugurait le siècle, les carcasses de voitures moulées et cuites au four de Practice Zero Tolerance (2006) sont les vestiges des émeutes urbaines qui agitèrent les banlieues françaises au printemps 2005 ; les rangs de fil de fer barbelé ponctués de doubles lames tranchantes et de pointes aiguisées de Wall Drawing (2006) renvoient à la logique de l'enfermement (le camp de Guantanamo) et aux divisions territoriales… Installations, performances, dessins, sculptures, vidéos, photos : quel que soit le medium qu'il emploie, Adel Abdessemed capte dans ses pièces la rumeur de l'histoire pour la mettre en images. Il recueille les signes de violence qui traversent le monde pour les transformer en syntagmes cosmiques, construisant un récit mythologique profane et composite, fait d'une infinité de correspondances, qui dit l'interminable naissance de l'ordre et de l'harmonie à partir du chaos. Fusions, déplacements, fragmentations, étoilements de motifs, d'images et de thèmes disparates : l'ambivalence et l'ambiguïté du monde trouvent leur traduction dans l'éclatement de l'œuvre, dans des effets de montage extatiques et violents. De ce travail de déconstruction rythmique, formel ou chromatique, naît une fragmentation des images et des concepts qui renvoie à la généralisation des échanges entre les cultures et les marchandises, à l'instauration de territoires sans centre ni frontières, obéissant à des hiérarchies flexibles, faits d'innombrables unités, aux configurations partielles et changeantes.