Les grandes oeuvres, Ladislas Kijno

Les grandes oeuvres, Ladislas Kijno


Exposition du 17 décembre 2011 au 29 avril 2012
Centre d'art La Malmaison, Cannes

Ladislas est né en 1921 à Varsovie, de père polonais et de mère française. En 1925, sa famille s’installe en France, à Noeux-les-Mines (Pas-de-Calais) où il passera son enfance.
Très jeune, il dessine, il peint et après des études classiques et philosophiques à Arras et à Lille (1936-1946), interrompues par plusieurs séjours en sanatorium en Haute-Savoie (1942-1954), il décide à partir de 1948 de se consacrer exclusivement à la peinture.
En 1949, à la demande du chanoine Devémy, il peint un tableau d’autel, La Cène, pour la crypte de l’église d’Assy. Dès cette époque, séjournant en Bretagne, puis à Antibes, il expérimente les papiers froissés et s’oriente progressivement vers des recherches sérielles fondées sur des formes premières.
De retour à Paris en 1954, il retrouve Germaine Richier, dont il fréquente l’atelier dès 1947. En 1958, il entreprend des vaporisations en peinture qui, avec le froissage, constitueront bientôt l’outillage principal de son écriture.
Il s’initie à la sculpture, à la gravure, à la tapisserie et se préoccupe de l’intégration de l’art dans l’architecture et la société, avant de s’installer définitivement dans la région parisienne.
Depuis 1943, outre plusieurs réalisations monumentales, il a effectué plus de cent expositions personnelles en France et à l’étranger, dont une première rétrospective au musée des Beaux-Arts du Havre en 1971, tout en participant à maintes expositions collectives et à d’importantes manifestations internationales comme la Biennale de Venise où, en 1980, la salle centrale du pavillon française lui était réservée.