Agenda des expositions des muséees et galeries

17 en cours 6 à venir 7844 passées


RCM Galerie, Paris

Edward Avedisian: Abstract Pop

Exposition du 29/11/2018 au 15/01/2019 Terminée

La RCM Galerie expose les œuvres d’Edward Avedisian dans le cadre de l’exposition rétrospective Edward Avedisian: Abstract Pop. Une première collaboration entre la galerie et la succession de l’artiste, à découvrir du 29 novembre 2018 au 15 janvier 2019.

Edward Avedisian: Abstract Pop : un titre qui synthétise deux des influences majeures de l’artiste américain Edward Avedisian, décédé en 2011. Peu connu en France, ce dernier fait pourtant partie des principaux acteurs de la scène abstraite new-yorkaise des années 1960 et 1970. Son œuvre témoigne de la rencontre de différents courants artistiques abstraits américains : les couleurs et les formes renvoient au Pop art et à l’Op art, la composition des toiles aux couleurs saturées signifie clairement son intérêt pour la rigueur minimaliste, de même que son appartenance au mouvement Color Field painting, tendance de l’expressionisme abstrait qui privilégie la création de grands aplats de couleurs brutes – qui deviennent alors sujets des œuvres – au geste de l’action painting.


French Arts Factory, PARIS

Grégoire Lemaire, Christina Maximoff, Lumière subtile

Exposition du 20/11/2018 au 12/01/2019 Terminée

Du 20 novembre 2018 au 12 janvier 2019, la galerie French Arts Factory consacre une exposition à Grégoire Lemaire, céramiste, et Christina Maximoff, plasticienne.

 

Si Grégoire Lemaire et Christina Maximoff se distinguent par leur savoir-faire respectif, leur création dévoile l’importance que ces deux jeunes artistes accordent à la matière. L’un modèle la terre pour rendre des objets en volume – « Je suis potier », rappelle Grégoire Lemaire – l’autre façonne la surface de la toile, superpose les couches de peinture à l’acrylique afin de retranscrire ses émotions face à des paysages qui l’ont fortement marquée.


Galerie Lazarew, Paris

Sergey Kononov, Kiss

Exposition du 22/11/2018 au 12/01/2019 Terminée

Après Rouge en 2016 et Dérives en 2017, la galerie Lazarew présente Kiss, troisième exposition de l’artiste ukrainien Sergey Kononov. Une série de portraits réalistes et magnétiques à découvrir du 22 novembre 2018 au 12 janvier 2019.

Un couple assis s’embrasse passionnément : de lui, nous distinguons tout sauf ses traits, d’elle, il n’émerge qu’une robe rose. Leurs visages se fondent l’un dans l’autre, leurs corps enlacés, presque soudés, semblent indissociables. La force de leur étreinte se détache particulièrement sur le fond gris foncé brut : rien n’indique où ils se trouvent, le monde s’efface autour d’eux. Les chaires blanches quasiment surexposées donnent à l’action un aspect photographique flou. Dans cette scène, Sergey Kononov capture furtivement avec le flash de sa bombe l’urgence de la passion. Ce flou artistique, le peintre l’interprète comme « l’image de notre siècle où tout se passe très vite ».

 

Jean-Claude Meynard expose ses Chants fractals à la galerie Lélia Mordoch du 23 novembre 2018 au 12 janvier 2019. Rencontre entre art numérique, musique et géométrie.

Peindre la musique, ou plutôt peindre « en correspondance » avec des partitions musicales. Voilà la démarche artistique engagée par Jean-Claude Meynard dans ses Chants fractals. Depuis près de quarante ans, l’artiste explore la complexité du réel. Pour servir cette quête, il met à contribution les outils numériques et la figure fractale, objet mathématique, telle une courbe ou une surface, dont la structure est invariante par changement d’échelle. Autrement dit, il crée une représentation figurée en démultipliant la silhouette d’une forme autant que nécessaire pour que celle-ci participe à la conception d’un plus large motif. Chaque forme répond à une couleur et à un son.

 


GNG, Paris

Juliette Lemontey

Exposition du 04/12/2018 au 06/01/2019 Terminée

Du 4 décembre 2018 au 6 janvier 2019, la Galerie GNG dédie une exposition aux œuvres de Juliette Lemontey.

Tourné de trois quarts, masqué par des cheveux ou des mains, le visage est au cœur de la création de Juliette Lemontey. Lorsqu’il est vu de face, il est dépourvu d’yeux, de nez, de bouche. L’artiste ne reproduit pas mais suggère, esquisse ces éléments qui façonnent le portrait, l’expression de chaque être humain. Sans regard, sans parole, ses personnages ne peuvent exprimer leur émotion qu’à travers une posture ou un geste.


Galerie New Image, Paris

Claire Betti, Clair-obscur

Exposition du 29/11/2018 au 06/01/2019 Terminée

Du 29 novembre au 6 janvier, la galerie New Image présente Clair-obscur, une exposition consacrée aux paysages à l’encre de Chine de Claire Betti.

« Pour moi, peindre un paysage, c’est toujours comme traduire un poème. » Formée à la peinture de paysage à l’Académie des Beaux-Arts de Hangzhou, en Chine, Claire Betti maîtrise les codes de la peinture traditionnelle orientale. Au moyen de l’encre noire appliquée au pinceau, l’artiste reproduit sur le papier blanc des paysages d’impression - « abstractions d’eau, de pierre et de roche » - tout droit sortis de son imaginaire.


Vallois 35, Paris

Mark Brusse au Bénin

Exposition du 06/12/2018 au 05/01/2019 Terminée

De sa résidence au Centre à Cotonou, au sud du Bénin, l’artiste néerlandais Mark Brusse a rapporté des créations plastiques multiples, empreintes de sa collaboration avec les artisans locaux et des traditions de la région d’Abomey. Du 6 décembre 2018 au 5 janvier 2019, la galerie Vallois met en lumière cette expérience qui a marqué profondément l’art de Mark Brusse.

Sur un socle blanc orné de quatre têtes masculines, une main bleue suspend le temps. Ouverte, elle nous fait signe de nous arrêter. Nous ne pouvons que lui obéir, soumis à son autorité sans visage, ainsi qu’aux regards vides mais intenses des Legba qui l’entourent. Ces éléments du culte vaudou de l’ancien royaume de Dahomey existent depuis longtemps dans les travaux de Mark Brusse.


Galerie Gradiva, Paris

Stéphanie Solinas, Haunted, Lost and Wanted

Exposition du 06/11/2018 au 04/01/2019 Terminée

Dans le cadre de Photo Saint Germain 2018, la galerie Gradiva consacre une exposition à Stéphanie Solinas. Haunted, Lost and Wanted est à découvrir jusqu’au 4 janvier 2019.  

Un serpent peint par Caravage, un torse du Christ par Lorenzo Costa, Stéphanie Solinas semble nous partager des photographies de voyage, des bribes de l’univers romain qu’elle côtoie à l’occasion de sa résidence à la Villa Médicis, où elle est pensionnaire cette année. Pourtant, le titre de la série L’Inexpliqué – Revenants laisse sous-entendre que ces images ne sont pas le fruit d’un simple reportage photographique ; elles dégagent une atmosphère mystérieuse, paraissent renfermer un secret.


Galerie Gravida, Paris

Stéphanie Solinas, Haunted, Lost and Wanted

Exposition du 06/11/2018 au 04/01/2019 Terminée

La Galerie Gravida présente du 6 novembre au 4 janvier, dans le cadre de Photo Saint-Germain 2018, l'exposition de Stéphanie SolinasHauntedLost and Wanted.

Les œuvres de Stéphanie Solinas sont à l'image de leurs titres. L'inexpliqué, un mot qui définit l'atmosphère de ses photographies. Un ambiance mystique, religieuse, étrange anime les clichés qui oscillent entre des teintes toutes aussi mystérieuses, du noir, du rouge, du gris. 


,

Anna Solal - Lauréate du prix Meurice 2018

Exposition du 11/11 au 31/12/2018 Terminée

Pour sa onzième édition, le prix Meurice a été attribué à l'artiste Anna Solal, représentée par la New Galerie. 

Le projet d'Anna Solal est aussi écologique que poétique. Son travail trouve lieu à Mexico, où des matériaux ont été cherchés, achetés à bas coûts, trouvés par l'artiste afin de créer des pièces "cerfs- volants". En découlent des œuvres composées par une multitude d'objets recyclés, instaurant à son art une dimension environnementale. 

Crédit Visuel : Cerf-Volant d'Anna Solal


Galerie Jacques De Vos - Espace Seven, Paris

William Lighter, Corée du Nord, sur la route

Exposition du 09/11 au 31/12/2018 Terminée

Du 9 novembre au 31 décembre, la Galerie Jacques De Vos présente à l’Espace Seven Corée du Nord, sur la route, une exposition dédiée aux photographies de William Lighter.

Uniformes, défilés militaires, les photographies de William Lighter nous évoquent immédiatement le régime autoritaire de la Corée du Nord. Ancien photojournaliste, il rassemble les témoignages de zones de guerre et d’exclusion qu’il a photographiées à travers le monde. 


Galerie INSULA , Paris

Bénédicte Plumey, La Force du Fragile

Exposition du 15/11 au 22/12/2018 Terminée

Pour la quatrième fois en six ans, la galerie Insula ouvre ses portes à la touche vibrante de Bénédicte Plumey. La Force du Fragile dévoile la puissante sensibilité de la nature. A voir du 15 novembre au 22 décembre 2018.

Une fleur rose s’évapore. Une source blanche se mue en un lac de nuée. Une eau claire et vive surgit d’une roche foncée et immuable… Le pinceau papillon de Bénédicte Plumey étire la matière jusqu’à la diluer, insufflant une atmosphère onirique rassurante et poétique à des détails de la nature. Sa peinture figurative tend vers l’abstraction des formes : elle les suggère plutôt qu’elle ne les rend de façon réaliste. Car, pour l’artiste, le grand paradoxe de la nature réside dans la force intrinsèque de sa fragilité. Comme le roseau plie mais ne rompt pas, la fleur résiste au vent et l’eau fend la pierre.


Galerie du CROUS, Paris

Maya Sachweh, Weniger ist mehr. Less is more.

Exposition du 18/12 au 22/12/2018 Terminée

Maya Sachweh réunit une quarantaine d’artistes à la galerie du Crous de Paris entre le 18 et le 22 décembre 2018. Chacun a accepté de créer une pièce dans l’esprit du « Less is more » formulé par Ludwig Mies van der Rohe au début du XXème siècle. Regards sur la simplicité.

Sur un fond blanc, un coquillage ouvert dévoile ses nuances de roses et de violets. Ni perle ni Vénus en son sein : simplement une coque nacrée aux couleurs pastel. Lorsqu’Elisabeth S. Clark photographie Billets doux, elle immortalise la promesse d’un secret à dévoiler. Il ressort de cette image intimiste un tendre onirisme où la suggestion fait la part belle à la simplicité. Bien que l’artiste ne donne à voir que ce que nous pouvons discerner, elle provoque une sensation émouvante en nous. En cela, elle s’éloigne de la définition académique du minimalisme qui se réclame objectif, pour se rapprocher du sens que le langage commun lui a donné.


Openspace, Paris

Maxime Drouet, L'Instant effacé

Exposition du 03/11 au 22/12/2018 Terminée

Du 3 novembre au 1er décembre, la galerie Openspace présente L'Instant effacé, une exposition personnelle de l'artiste Maxime Drouet. 

Maxime Drouet s'approprie la pratique du graffiti en œuvrant sur les trains, son support de prédilection. Tel un héritier de l'action painting, cet artiste urbain appose à la bombe couches de peinture, giclées, coulures, sans recherche de lisibilité, mais plutôt d'une abstraction témoignant de son passage, de son action. 


Galerie David Guiraud, Paris

Jefferson Hayman, Things I Saw Without You

Exposition du 10/11 au 22/12/2018 Terminée

Du 10 novembre au 22 décembre, la galerie David Guiraud présente Things I Saw Without You, une exposition consacrée aux photographies de Jefferson Hayman. 

Sobres, épurées, délicates, les photographies de Jefferson Hayman se caractérisent par leur minimalisme. Leur apparente simplicité contraste avec le cadre décoratif qui les entoure, auquel l’artiste accorde une importance particulière. 


Galerie Nichido, Paris

Pierre Christin, Cinquante ans avec le Japon

Exposition du 15/11 au 22/12/2018 Terminée

Du 15 novembre au 22 décembre, la galerie Nichido présente les toiles de Pierre Christin dans une exposition intitulée Christin  Cinquante ans avec le Japon.

Temples, jardins zen, bassins de carpes, les toiles de Pierre Christin nous transportent au pays du soleil levant. À travers paysages et scènes de la vie quotidienne, il dépeint l’esthétique japonaise avec laquelle il est en contact depuis ses premières expositions à Tokyo et Osaka, organisées à la fin des années 1960. 


Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Les Russes à Paris. 1925-1955

Exposition du 11/09 au 22/12/2018 Terminée
En écho à l’exposition dédiée à l’avant-garde russe à Vitebsk au Centre Pompidou et à l’occasion du Parcours des Mondes de la rentrée estivale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger honore cet automne les artistes russes qu’elle a présentés en ses murs durant la période 1925-1955. 1925, année de création de la galerie Jeanne Bucher, 1955, disparition de Nicolas de Staël.

Galerie Jean Fournier, Paris

Frédérique Lucien, Trames et Variations

Exposition du 08/11 au 21/12/2018 Terminée

La Galerie Jean Fournier présente du 8 novembre au 21 décembre l'exposition de Frédérique Lucien, Trames et Variations.

Frédérique Lucien ne crée pas seulement des œuvres individuelles, elle compose un tableau par une multitude de petits formats. Utilisant les murs de l'exposition comme support, elle agence ses créations afin de créer une composition homogène et poétique. 


Filtrer par :