Agenda des expositions des muséees et galeries

23 en cours 3 à venir 7748 passées


Galerie Frédéric Moisan, Paris

Dessin de Demin

Exposition du 01/09 au 22/09/2018 Terminée

La galerie Frédéric Moisan présente du 1er au 22 septembre l’exposition des dessins de Demin.

C’est sûrement à force d’écouter les bouleversements par lesquels passent les humains que Demin arrive à troubler par son tracé. Car avant d’être dessinateur, l’artiste est psychanalyste, et il semble avoir trouvé le moyen propice de raconter les histoires qu’il entend sans trahir le secret médical.

Car chaque dessin est si personnel, il est facile d’imaginer que Demin, le crayon à la main, a en tête un individu précis. Impossible, bien entendu, de connaître la nature de cet inconnu, qui s’est vu privé de sa forme humaine.

 


Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Paris, Marais : "COSMOS" - Susumu Shingu

Exposition du 16/05 au 22/09/2018 Terminée
COSMOS Susumu Shingu

Galerie Bayart, Paris

Christophe Charbonnel, Mythologies

Exposition du 07/06 au 16/09/2018 Terminée

La galerie Bayart présente du 7 juin au 16 septembre, les sculptures de Christophe Charbonnel dans l’exposition Mythologies.

Séduit par les mythes de l’Antiquité, Christophe Charbonnel puise dans l’histoire de David et Goliath, de Persée et Méduse ou du héros de l’Attique, Thésée. Dans cet éventail de dieux que représentent ses sculptures de bronze, se distingue la force féminine d’Athéna, avec son armure de guerrière. En ramenant à la vie ces sculptures classiques, Christophe Charbonnel fait le lien entre les époques et apporte une réponse moderne à un héritage ancien. Selon l’artiste, la mythologie traite de ce qui traverse les hommes : les émotions, les doutes et les dilemmes cornéliens entre le bien et le mal.


Château de Versailles, Versailles

Jean Cotelle, 1646-1708. Des jardins et des dieux.

Exposition du 12/06 au 16/09/2018 Terminée

Le Grand Trianon accueille du 12 juin au 16 septembre l’exposition Jean Cotelle, 1646-1708. Des jardins et des dieux.

Dans cette exposition consacrée au dénommé “peintre des bosquets”, la galerie Cotelle nous permet de redécouvrir ses oeuvres récemment restaurées. Les parterres des jardins de Versailles sont mis à l’honneur dans ses grandes toiles qui se divisent en deux parties distinctes, le ciel et la terre, dans lesquelles sont placées des scènes de personnages mythologiques. Alignées le long des murs de la galerie Cotelle, les peintures font écho aux jardins du Grand Trianon que nous pouvons apercevoir par les fenêtres qui séparent les toiles. En parallèle de l’exposition, les jardins ont été fleuri en s’inspirant du tableau Vue du Grand Trianon prise des parterres avec Flore et Zéphyr : les couleurs roses, bleues et blanches des bosquets restent conforme aux jardins du Roi Soleil à l’époque du XVIIème, dont Jean Cotelle est le plus fidèle témoin.



Musée du Louvre, Paris

Musée du Louvre, En société. Pastels du Louvre des XVIIème et XVIIIème siècles...

Exposition du 06/06 au 10/09/2018 Terminée

Du 6 juin au 10 septembre 2018, le célèbre musée parisien dévoile son impressionnante collection à l'occasion de l'exposition En société. Pastels du Louvre des XVIIème et XVIIIème siècles.

 


Musée des Arts Décoratifs, Paris

Margiela, les années Hermès

Exposition du 22/03 au 02/09/2018 Terminée

Le Musée des Arts Décoratifs présente du 22 mars au 2 septembre 2018 l’exposition Margiela les années Hermès, qui revient sur l’histoire de cette collaboration.

Deux grands noms, deux grandes marques, deux univers, pionniers de la mode d’une époque. Nous sommes en 1997, d’un côté le classicisme de la maison Hermès, le luxe à la française empreint de tradition, est devenu un symbole, de l’autre, Martin Margiela, jeune créateur prodige et novateur bouleverse les codes. Mais lorsque les deux mondes, qui semblent contradictoires, se rencontrent pour une collaboration entre 1997 et 2003, c’est l’effervescence. Un équilibre fructueux se fait alors entre le créateur et la marque que l’exposition propose de retracer par les pièces marquantes imprégnées de l’esprit de cette période, présentant notamment les créations réalisées pour sa propre marque, la Maison Martin Margiela.

Martin Margiela, personnage si emblématique et si mystérieux à fois. Aux antipodes de la starification, le créateur ne donne pas d’interviews, ne se montre pas, comme pour revendiquer le travail d’équipe qu’est une marque de vêtements. L’artisanat est placé au premier plan de la communication, et les matériaux utilisés insistent sur le travail manuel qu’est la création.

 


Musée de la Conciergerie, Paris

Stéphane Thidet, Détournement

Exposition du 30/03 au 31/08/2018 Terminée

Du 30 mars au 31 août 2018, la Conciergerie accueille l’installation monumentale de Stéphane Thidet qui détourne la Seine par d'ingénieux mécanismes pour créer un cours d’eau au sein de ce lieu historique.

Un article à découvrir dans le numéro 88 de l’Officiel des Galeries et Musées. 

Crédit Visuel : © Stéphane Thidet (Photographie de Benjamin Barda)

 

 


Ville de Nantes, Nantes

Voyage à Nantes

Exposition du 30/06 au 26/08/2018 Terminée

Du 30 juin au 26 août 2018, et pour sa 7ème édition, le Voyage à Nantes invite à marquer 55 temps d'arrêt dans la ville à la poursuite d'un parcours culturel insolite constellé d’œuvres.

Dès l'arrivée en gare de Nantes, un marquage au sol contraste avec la couleur du bitume. Quelque soit la sortie empruntée, une ligne verte prolonge les pas de chaque voyageur sorti du train vers un itinéraire bien tracé. Sur plus de 12 km, un parcours à l’initiative du Voyage à Nantes balade les habitants et les touristes à la découverte de nouveautés artistiques qui arpentent la ville.


Gilles Naudin Galerie, Paris

Les ramasseurs

Exposition du 03/07 au 04/08/2018 Terminée

Du 3 juillet au 4 août, la galerie Gilles Naudin accueille quatre artistes pour son exposition collective Les ramasseurs.

« L’artiste singulier, lui, sait regarder, en bas et en haut. Il invente ses matériaux, ou bien, œil et hasard mêlés, il les ramasse ici ou là sur les trottoirs des villes, ou dans les forêts du monde. Les yeux rivés au sol, regard en scalpel, il sait créer du ciel avec les laissés-pour-compte de la modernité. Bienvenue à ces ramasseurs », explique le critique d’art et commissaire d’exposition Christophe Noonberger à propos de ces peintres, sculpteurs et plasticiens qui utilisent ce qu’ils trouvent pour en faire des des oeuvres d’art. C’est autour de quatre artistes - Yvon Taillandier, Joseph Alessandri, Yannis Markantonakis et Pierre Ribà - que se construit l’exposition présentant des objets « ramassés » et leur offrant ainsi une seconde vie. 


Galerie Schwab Beaubourg, Paris

Corps à corps - Jean Rustin / Louis Salkind

Exposition du 20/06 au 28/07/2018 Terminée

Du 20 juin au 28 juillet, la galerie Schwab Beaubourg allie deux artistes dans son exposition Corps à corps - Jean Rustin / Louis Salkind.

Aucune illusion, aucun embellissement vient tacher la vérité dans les peintures de Jean Rustin et Louis Salkind. A cinquante ans d’écart, leur même intérêt pour le corps sans artifice est frappant. Sur un fond neutre, aucun élément permet de situer dans l’espace ou dans le temps, ne serait-ce qu’un tabouret ou un lit sur lequel les personnages prennent la pose.


Pierre-Yves Caër Gallery, Paris

Carnet Sans Âge : n°19 - Japon, Louie Talents

Exposition du 07/07 au 28/07/2018 Terminée

Du 7 au 28 juillet, la galerie Pierre-Yves Caër présente l’artiste philippin Louie Talents dans l’exposition Carnet Sans Âge : n°19 - Japon, laquelle va être animée le soir du  12 juillet, par le groupe Soirées Dessinées sur le thème du Japon.

Jeune artiste contemporain, Louie Talents utilise deux dessins réalisés au dos d’une photo de sa mère lorsqu’il était enfant comme source d’inspiration et point de départ de son travail : agrandis afin de prendre tout l’espace sur la toile, leur trait est suggéré par le vide et forme une trame autour de laquelle il dessine. Le souvenir est ce qui le guide pour créer ses grandes oeuvres parsemées de minuscules dessins et mots qui forment un tout. Le projet Carnet sans âge consiste à accomplir la visite de 40 pays durant sa vie. Cette exposition évoque son 19ème voyage, celui au Japon en mars 2018, tel un journal intime dont il rempli les pages pour immortaliser les moments.


Galerie Teodora, Paris

Alessandra Maio, La tête dans les nuages

Exposition du 06/06 au 28/07/2018 Terminée

La Teodora Galerie présente du 6 juin au 28 juillet l’exposition La tête dans les nuages de l’artiste italienne Alessandra Maio.

Lever les yeux, contempler les nuages se former au-dessus de sa tête, en déceler les formes et les figures qui se créent : une contemplation que nous pouvons tout aussi bien faire allongés dans l’herbe qu’au sein des murs de la galerie où se déploient les photographies de ciel et les tableaux colorés et unis d’Alessandra Maio.

Le bleu profond de l’azur est capturé par l’appareil photo puis imprimé sur du papier de coton. Un nuage flotte au centre de la composition, mais ce n’est pas un nuage attisant la peur d’un orage proche, il semble aussi léger que du coton et paraît simplement passer son chemin. Un camaïeu de bleu se déploie dans la pièce, telles des fenêtres sur un extérieur au temps doux parsemé d’une légère brise.

 


Openspace, Paris

Doze Green - Transmissions (Future, recollections)

Exposition du 30/06 au 28/07/2018 Terminée

Du 30 juin au 28 juillet, la Galerie Openspace présente les œuvres de l'artiste américain Doze Green. Pour Transmissions (Future, recollections), sa troisième exposition parisienne, la légende de la culture hip-hop invite à s'interroger sur la condition humaine.

Membre du célèbre groupe de breakdance The Rocky Study, celui que l'on surnomme « Le Roi des Personnages » (The King of Characters) peuple et anime la Galerie Openspace de son univers métaphysique. Issu de la scène de l'art urbain, l'artiste investit l'espace d'exposition comme le Street-Art se saisit de l'espace public. Nature, danse et culture populaire se complètent et donnent lieu à des dessins qui figent les corps en action. Suspendus, les personnages de Doze Green se déplacent partout, nulle part, ailleurs - ou dans un espace déterminé par la surface du support. Pour parler de la rue où s'entre-mêlent les déplacements d'anonymes, des figures s'étirent ou se faufilent parmi d'autres comme pour sortir du cadre imposé par la toile.


Galerie Berès, Paris

Kyung-Ae Hur, La couleur révélée

Exposition du 18/05 au 25/07/2018 Terminée

La galerie Berès, au 35 rue de Beaune, présente du 18 mai au 25 juillet l’exposition La couleur révélée, présentant les œuvres de l’artiste coréenne Kyung-Ae Hur.

Il est difficile de qualifier le travail de Kyung-Ae Hur. Elle n’est pas vraiment peintre, pourtant, la peinture est son outil pour créer des épaisseurs de couleurs. Elle n’est pas sculptrice, même si elle creuse, ensuite, dans cette matière pour en faire jaillir ses œuvres. Elle n’a pas, non plus, de diplôme en archéologie, malgré cela, elle fouille, couche par couche, dans la profondeur de l’acrylique pour y trouver ce qu’elle recherche.

 


Musée Jacquemart-André, Paris

Mary Cassatt, Une impressionniste américaine à Paris

Exposition du 09/03 au 23/07/2018 Terminée

Le Musée Jacquemart-André présente, du 9 mars au 23 juillet 2018, Une impressionniste américaine à Paris, une grande rétrospective sur Mary Cassatt, peintre américaine ayant vécu en France une partie importante de sa vie.

La douceur de la féminité se mélange avec la technique de l’impressionnisme pour dévoiler une union pleine de grâce. Des scènes familiales se déroulent sous nos yeux et nous entrons dans l’intimité d’une autre époque. Une époque que nous appréhendons souvent par le travail des grands peintres français, tels que Camille Pissarro, Claude Monet et Edgar Degas. Ce dernier, après avoir remarqué son travail, invite Mary Cassatt à se joindre au groupe impressionniste vers 1877, apportant, par la même occasion, une vision nouvelle à un mouvement artistique majoritairement masculin.

 


Galerie Nichido, Paris

Nicole Bottet, Ombre et lumière

Exposition du 06/06 au 21/07/2018 Terminée

La galerie Nichido présente du 6 juin au 21 juillet l’exposition Ombre et lumière de l’artiste Nicole Bottet.

Ce n’est pas un hasard, si Nicole Bottet expose aujourd’hui à la galerie Nichido. Son œuvre reflète en effet une douceur et une finesse dignes des estampes du pays du Soleil-Levant.

L’artiste se réapproprie l’exercice difficile qu’est la représentation de nature morte, pour en faire ressortir une touche très personnelle et poétique. C’est peut-être par l’utilisation de certains matériaux que les tableaux de Nicole Bottet semblent si légers. Comme si un coup de vent pouvait faire s’envoler les pétales des fleurs, comme s’il nous suffisait de souffler, pour que la peinture se disperse dans l’atmosphère.

 


Galerie Arcanes, Paris

Patrick Braoudé, Dolce Vita – Photographies

Exposition du 07/06 au 21/07/2018 Terminée

La Galerie Arcanes présente du 7 juin au 21 juillet, l’exposition Dolce Vita regroupant les photographies de Patrick Braoudé.

Un œil se travaille, presque comme un muscle. Un regard devenu expérimenté, aguerri, capture les détails d’une scène que des yeux moins affûtés ne remarquent pas. De par son travail en tant que réalisateur de cinéma, l’œil de Patrick Braoudé est précis, et il l’utilise pour capturer des scènes, cette fois ci, délaissant sa caméra et s’emparant d’un appareil photo.

« Comme cinéaste qui aime regarder ses contemporains, j’aime prendre du temps à observer la plage : groupes d’amis se retrouvant pour un moment d’amitié, familles en quête de détente, couples d’amoureux venus s’isoler. Mes photos sont des instantanés de ces vies espionnées. » - explique l’artiste.


Galerie INSULA , Paris

Insula / 10 ans, Galerie Insula

Exposition du 14/06 au 21/07/2018 Terminée

Du 14 juin au 21 juillet, la Galerie Insula de Paris fête son 10ème anniversaire. Pour cette occasion, le vernissage s'organise autour d'une vente aux enchères de 21 œuvres.

Insula, parterre de terrain isolé par les eaux, voit le jour sur une île : l'île d'Yeu. Fruit de la collaboration de deux femmes, la galerie a pour vocation d'ouvrir cet espace clôt au moyen de l'art et de la culture. Spécialistes de la création espagnole, les fondatrices Véronique Cochois et Véronique Marchal s'ouvrent vers le monde en élargissant pas à pas cet horizon vers une sensibilité plus cosmopolite. En 2008, la démarche se poursuit à Paris, au cœur du quartier de Saint-Germain des Prés. Depuis, la galerie Insula accompagne des artistes internationaux et repère les jeunes talents, tout en gardant une ouverture spécifique sur le champ de l'art hispanique.



Filtrer par :