Agenda des expositions des muséees et galeries

10 en cours 1 à venir 7637 passées


Galerie du CROUS, Paris

Mississipis

Exposition du 19/02 au 23/03/2018 En cours

Du 19 février au 23 mars, la galerie du Crous présente l’exposition Mississipis. Alexandre Barré, son commissaire d’exposition, y propose une relecture de la notion d’exposition en instaurant une intéressante dialectique entre son rôle de chef d’orchestre et l’activité de création des artistes qu’il réunit. 

En invitant huit jeunes artistes à se réunir et à créer une œuvre pour l’exposition Mississipis, Alexandre Barré, né en 1991 et lui-même artiste et chercheur, renouvelle des questions qui traversent depuis longtemps l’histoire de l’art et de son exposition : que signifie commander une œuvre ? Quelle part prend dans la création le commanditaire, quelles libertés sont laissées à l’artiste, comment tirer parti de la contrainte ? Pourrait-on plutôt imaginer une commande qui serait davantage proposition que contrainte, stimulation qu’ordre véritable ? Comment penser aujourd’hui la problématique figure du commissaire d’exposition, qui, depuis Harald Szeeman, n’a cessé de gagner en importance, tout en étant l’objet de nombre de contestations ? La démarche adoptée par Alexandre Barré relit ces interrogations sous l’angle original d’une dialectique instaurée sur le long terme entre les artistes invités et lui-même. 


Galerie le VIVIER, Moret-Loing-et-Orvanne

Viviane Michel, Dessin, pastel, fusain

Exposition du 02/02 au 18/03/2018 En cours

Du 2 février au 18 mars, l’Atelier le Vivier expose les travaux de Viviane Michel, dessinatrice à la pratique hybride et poétique qui crée de délicats paysages de papier finement découpé et travaillé.        

Alors que le dessin contemporain est en pleine effusion ce début d’année à Paris, avec notamment la préparation des Salons Drawing Now et DDessin pour le mois de mars, l’atelier Le Vivier de Moret sur Loing poursuit son exploration des tendances actuelles de cet art dont il promeut régulièrement de nombreux jeunes artistes. En février et en mars, c’est Viviane Michel, ancienne étudiante des Beaux-Arts de Toulouse maintenant spécialisée en arts appliqués et en art thérapie, qui rejoint la galerie et dont les travaux seront exposés aux côtés de nouveaux dessins de Sophie Belle, Benoit-Basset, Régine Dubos-Combe,  Alexis Fraikin, Eliana Pinzon, Grégory Verger-Marchand  et Christine Zeytounian-Beloüs. 


Galerie Teodora, Paris

Faire apparaître

Exposition du 01/02 au 17/03/2018 En cours

Du 1er février au 17 mars 2018, la galerie Teodora présente l’exposition Faire apparaître, où se rencontrent trois jeunes peintres italiens, Romina Bassu, Simone Geraci et Rosario Vicidomini. 

Cet hiver, la galerie Teodora consacre une exposition collective à trois jeunes peintres italiens pratiquant trois techniques différentes et trois manières singulières d’aborder la figuration en peinture. Il ne s’agit pas d’une exposition à thème mais, selon Angela Ghezzi, directrice de la galerie, de « nous proposer un regard sur la peinture, sur ce besoin de peindre, le tout, dans un dialogue polyphonique simultané ». 

 


Galerie Jean Fournier, Paris

Pierre Mabille, Découpages en séquence

Exposition du 25/01 au 10/03/2018 En cours

Du 25 janvier au 10 mars 2018, la galerie Jean Fournier présente l’exposition Pierre Mabille, Découpages en séquence, où l’artiste décline sa forme emblématique sur de nouvelles toiles peintes à l’acrylique à grands renforts de jeux de transparence et vifs de contrastes colorés. 

“Toujours cela ou autre chose, ou bien ni une chose ni l’autre”. Ce vers fermant une strophe du poème en prose Bureau de tabac composé par Fernando Pessoa en 1928, texte qui a inspiré à Pierre Mabille sa forme emblématique, pourrait bien s’appliquer aux oeuvres du peintre : toujours cette même forme ovale et allongée explorée depuis vingt ans, très reconnaissable, mais chaque fois un peu autre chose qu’elle-même. Toujours cette scansion de la forme qui ouvre la voie à de multiples déclinaisons de la surface colorée, mais chaque fois un effacement, un décalage, une transparence, un fondu qui lui confère quelque chose d’inédit.


Galerie Antoine Laurentin, Paris

Antoine Mortier, encres et huiles

Exposition du 19/01 au 24/02/2018 Derniers jours

Du 19 janvier au 24 février, la Galerie Antoine Laurentin présente les travaux de l’artiste belge Antoine Mortier. Une quinzaine d’encres et d’huiles de grand format, réalisées entre le début des années cinquante et la fin des années soixante-dix, ont été sélectionnées parmi l’oeuvre du peintre et sculpteur. 

L’oeuvre d’Antoine Mortier (1908-1999) a traversé son siècle tout en réussissant à s’en tenir légèrement à distance. Presque quatre-vingts ans d’une création picturale et sculpturale qui ne se laisse assigner à aucun mouvement précis : si l’on retrouve dans ses oeuvres les échos des débats artistiques des avant-gardes du XXe siècle, tous ces apports, toutes ces réflexions successives se dissolvent dans une approche sensible et poétique des figures et des choses, que l’historienne de l’art Camille Brasseur qualifie de  « transfiguration du réel ». 


Maison européenne de la Photographie (MEP), Paris

Nino Migliori, la matière des rêves

Exposition du 17/01 au 25/02/2018 Derniers jours

Du 17 janvier au 25 février, la Maison Européenne de la Photographie présente l’exposition Nino Migliori, la matière des rêves, qui retrace les nombreuses expérimentations menées par le photographe italien tout au long du XXe siècle.

Difficile de choisir une seule photographie pour illustrer l’univers multiforme de Nino Migliori. Né en 1926 à Bologne, l’artiste n’a eu de cesse de renouveler son vocabulaire photographique en puisant dans de nombreuses techniques expérimentales, qu’il invente ou qu’il revisite, et dans d’autres médiums, comme la peinture. Ce qui donne un oeuvre explorant aussi bien la figuration que l’abstraction, le noir et blanc que la couleur, l’argentique qu’une gestualité énergique allant parfois jusqu’à défigurer l’image, comme par exemple dans la série des Cancellazioni (Effacements) : il y emploie la technique dite du « cliché verre », qui consiste à inciser la surface d’une pellicule préexistante pour aboutir à une nouvelle image, ici une jeune femme étrangement rhabillée par la texture émiettée du film photographique retravaillé par Nino Migliori.  


Galerie Claude Bernard, Paris

Sam Szafran

Exposition du 16/01 au 03/03/2018 En cours

Cela fait plus de 50 ans que la galerie Claude Bernard représente l’artiste Sam Szafran. Du 16 janvier au 3 mars 2018, la galerie présente la dixième exposition personnelle de l’artiste, et réunit pour l’occasion ses pastels et aquarelles les plus récents.

Le rythme de nos vies est effréné, résultat de facteurs autant techniques que sociaux. Rien ne résiste à cette course qui imprègne notre quotidien. L’art, et les enchaînement de performances, de polémiques, de modes, toutes aussi fulgurantes qu’éphémères, n'en sort pas indemne. Puis, il y a des marginaux, des réfractaires. Sam Berger, dit Sam Szafran, est resté un artiste confidentiel. Il a érigé la lenteur en idéal : celle de la main et de son tracé, qui enjoint au spectateur parcourant son œuvre à s’arrêter un moment, de ralentir son regard. Un misanthrope ? Il sait surtout qu’il n’a pas à courir derrière la célébrité. Il en a déjà une, ainsi que des collectionneurs, des critiques, des galeristes, grâce à certaines rencontres cruciales. Jacques Kerchache qui organise sa première exposition personnelle, le critique Jean Clair, et Claude Bernard qui devient son galeriste en 1964.


RCM Galerie, Paris

Exercises in Meaning

Exposition du 11/01 au 27/02/2018 Derniers jours

Du 11 janvier au 27 février 2018, RCM Galerie nous présente l’œuvre de l’artiste conceptuel polonais Jaroslaw Kozlowski à travers l’exposition Exercises in Meaning.

Travaillant généralement sous la forme d’installations, utilisant divers médias tels que le dessin, la lumière, le son, la photographie, la vidéo ou les objets du quotidien, Jaroslaw Kozlowski est une figure incontournable de l’art conceptuel polonais des années 1960. Au fil des années, ses recherches se sont concentrées sur une analyse des structures logiques du langage.


Galerie 1831, Paris

Variations, Histoires d'artistes

Exposition du 06/12/2017 au 10/03/2018 En cours

Du 6 décembre au 10 mars 2018, la galerie 1831 présente l’exposition Variations, Histoires d’artistes, une déambulation poétique dans sept univers multiculturels qui débrident l’imagination du spectateur. 

Des histoires rêvées et vécues. Des histoires entendues, de Kinshasa à Bruxelles, répétées, revisitées. Des histoires passées d’une oreille à l’autre, d’un regard à l’autre, venues se condenser dans une oeuvre particulière, pour être transmise au spectateur. Ce sont ces multitudes de fils narratifs d’histoires personnelles ou collectives que réunit cet hiver la galerie 1831, en présentant les travaux de sept artistes issus de différents horizons culturels. Par la sculpture, la céramique, la peinture, la photographie ou l’illustration, chacun nous raconte une partie de soi et nous offre un regard singulier sur ce qu’il a pu observer du monde. Sans jamais occulter une histoire essentielle à l’apparition de l’oeuvre : celle que se raconte le spectateur.


Abbaye de Flaran, Valence-sur-Baïse

Bernard Plossu, Pais de Piedras, Espagne du centre et du nord

Exposition du 14/10/2017 au 18/03/2018 En cours

Du 14 octobre au 18 mars, l'Abbaye de Flaran située à Valence-sur-Baïse présente Pais de Piedras, Espagne du centre et du nord du photographe Bernard Plossu (1945-) ; un travail jamais réellement édité sur la ruralité espagnole. 

Né en 1945 à Đà Lạt, au Sud du Viêt Nam – anciennement colonie française de Cochinchine –, Bernard Plossu consacre sa vie à voyager et à photographier les paysages qui s'offrent à lui. « La photographie c’est une disponibilité au hasard et le hasard ne nous arrive pas par miracle. », confie l'artiste. L'essentiel de son travail est ainsi le fruit de ses pérégrinations : du Sahara jusqu'à la jungle du Chiapas au Mexique, en passant par l'ouest américain, le Nevada, les Mayas de Californie, l'Inde, le Niger ou encore l'Italie si vénérée. Avec la série Pais de Piedras, Bernard Plossu nous conduit cette fois au coeur des campagnes espagnoles, à la découverte d'une ruralité délaissée.


Filtrer par :