Agenda des expositions des muséees et galeries

23 en cours 3 à venir 7748 passées


Musée Jacquemart-André, Paris

Caravage à Rome

Exposition du 21/09/2018 au 28/01/2019 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

Le Musée Jacquemart-André présente du 21 septembre 2018 au 28 janvier 2019 l’exposition Caravage à Rome.

Dix toiles de Caravage, dont sept n’ayant jamais été montrées en France, sont exposées au regard de tous. Mis en parallèle avec ses contemporains, les tableaux du maître de la peinture du XVIIe siècle dialoguent avec ceux d’illustres artistes comme Annibal Carrache, Giovanni Baglione ou le Cavalier d’Arpin. Et c’est face à ces toiles que l’on comprend l’impact de Caravage sur toute une génération d’artistes : qu’ils veulent s’en approcher, ou bien au contraire, s’en distinguer, l’œuvre de celui-ci influença l’art d’une époque, jusqu’à devenir un mouvement à part entière.

C’est sûrement par sa technique novatrice que Caravage marqua tant les esprits. Le clair-obscur, devenu indissociable de ce peintre italien, rythme ses grandes compositions, et éclaire les différentes scènes.


Petit Palais, Paris

Jakuchū, Le Royaume coloré des êtres vivants

Exposition du 15/09 au 14/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

Le Petit Palais présente du 15 septembre au 14 octobre l’exposition Jakuchū, Le Royaume coloré des êtres vivants, rassemblant trente panneaux de l’artiste.

La fièvre du japonisme semble s’être emparée de la capitale, et ce n’est pas le Petit Palais qui fait exception à cette tendance. Une première pour ce grand artiste japonais du XVIIIe siècle de se voir consacrer une rétrospective en France. Car même si son œuvre est considérable, ce maître de la peinture reste tout de même peu connu par le grand public. La salle d’exposition se voit donc transformée pour accueillir les trente rouleaux peints d’Itō Jakuchū, et les mettre en valeur par un éclairage adapté. Un éclairage qui permet d’apprécier la multitude de détails minutieusement apposés sur ces grandes compositions. À la vue de ces œuvres, il est facile d’imaginer le peintre en pleine contemplation : la poésie et la sérénité qui s’en dégagent ne peuvent que provenir d’heures passées à observer son environnement.


Galerie Lélia Mordoch, Paris

Les livres m'enivrent

Exposition du 14/09 au 06/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La galerie Lélia Mordoch présente du 14 septembre au 6 octobre 2018 l’exposition collective Les livres m'enivrent, rassemblant les œuvres de James Chedburn, Miguel Chevalier, Horacio Garcia Rossi, Yukio Imamura, Alain Le Boucher, Miss Tic, Pia MYrvoLD , Laura Nillni, Francisco Sobrino et Pétra Werlé.

Cette exposition collective autour des ouvrages parus aux éditions Lélia Mordoch présente des œuvres autant hétéroclites que complémentaires, dénotant d’un désir ambitieux de mettre en perspective des travaux personnels. Car même si les artistes proviennent de différentes générations, cultures et nationalités, leurs tableaux, sculptures ou dessins se font finalement écho.

 


MAMVP / Musée d'Art Moderne, Paris

Ron Amir - Quelque part dans le désert, Musée d'Art Moderne de la Ville de Pa...

Exposition du 14/09 au 02/12/2018 En cours

Du 14 septembre au 2 décembre, le Musée d'art moderne de la ville de Paris présente Quelque part dans le désert, première exposition internationale du photographe israélien Ron Amir.

Fuyant la terreur et l'oppression du Soudan et de l'Érythrée, des réfugiés passent la frontière de l'Israël, accueillis par des policiers qui les placent en détention dans le centre de Holot. Des années durant, ces hommes vivent dans l'interdiction de travailler légalement sur le territoire israélien, ayant pour seule autorisation le droit de quitter le camp en journée.
Plus qu'un titre d'exposition, Quelque part dans le désert localise les alentours du camp, implantation incertaine dans laquelle ces hommes tentent de s'épanouir entre deux pointages qui rythment une semi-liberté.

 


Galerie Teodora, Paris

Tribal, Marc Duran

Exposition du 13/09 au 10/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Teodora présente du 13 septembre au 10 novembre l’exposition Tribal, rassemblant des œuvres de l’artiste Marc Duran. 

Sur les grands formats peints de Marc Duran s’organisent de véritables champs de bataille. Le nombre impressionnant de détails qui forment ses compositions laisse place à une contemplation infini : plongeant notre regard dans les différentes parties du tableau, impossible de ne pas découvrir de nouveaux aspects, un visage discret dissimulé entre deux individus, une phrase presque indéchiffrable sur un drapeau, nous forçant à nous rapprocher si proche de la toile que notre tête paraît soudain particulièrement petite face à ces visages.


Galerie Jean Fournier, Paris

Christophe Robe

Exposition du 13/09 au 27/09/2018 Derniers jours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Jean Fournier présente du 13 septembre au 27 octobre les œuvres récentes de Christophe Robe. 

Que ce soit pour ses grands formats ou bien pour ses plus petites toiles, la palette de Christophe Robe illumine la salle d’exposition autant qu’elle subjugue l’œil de l’observateur. Allant du bleu clair au vert puis au jaune et du rose au rouge, les nuances, presque fluorescentes attrapent le regard. 



Galerie Antoine Laurentin, Paris

Nasser Assar

Exposition du 13/09 au 27/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Antoine Laurentin présente du 13 septembre au 27 octobre une exposition regroupant des œuvres de l’artiste iranien Nasser Assar.

Imaginons-nous, un instant, privés de contexte. Nous sommes projetés dans une pièce où les peintures de Nasser Assar composent l’espace. Mais ne savant pas que ces toiles appartiennent à l’artiste iranien, nous sommes simplement face à elles, sans aucune autre information.

C’est alors une atmosphère orientale qui encense l’espace. Un air de Chine qui se répand et se fait écho entre chaque tableau, transportant l’observateur vers un art empreint de tradition. Les traits sont apposés sur la toile avec la même justesse qu’un calligraphe, comme si l’artiste maîtrisait les codes spécifiques de cette écriture ancestrale. Le mouvement agité des gestes du pinceau vient rompre le calme ambiant prônant sur ce qui semble être un paysage.


Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Les Russes à Paris. 1925-1955

Exposition du 11/09 au 03/11/2018 En cours
En écho à l’exposition dédiée à l’avant-garde russe à Vitebsk au Centre Pompidou et à l’occasion du Parcours des Mondes de la rentrée estivale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger honore cet automne les artistes russes qu’elle a présentés en ses murs durant la période 1925-1955. 1925, année de création de la galerie Jeanne Bucher, 1955, disparition de Nicolas de Staël.

L'Oeil du Huit, Paris

Karine Zibaut, Choregraphism

Exposition du 11/09 au 30/09/2018 Derniers jours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La galerie l’Œil du Huit présente du 11 au 30 septembre l’exposition Choregraphism, rassemblant les œuvres de l’artiste française Karine Zibaut.

Une tache d’encre est souvent vue comme une erreur. Un stylo qui a fui, une goutte qui est tombée pour venir entraver la blancheur de la feuille. Et pourtant, Karine Zibaut prend le contrôle de ce qui peut être perçu comme une maladresse : l’artiste compose ses toiles par des formes aqueuses, dessinées par de l’encre de couleur unie.


Galerie Boris, Paris

Divulgation, Vladimir Lalic

Exposition du 10/09 au 05/10/2018 En cours

 

La Galerie Boris présente du 10 septembre au 5 octobre 2018 l'exposition Divulgation, de l'artiste serbe Vladimir Lalic.

« Sur ces grands formats en noir et blanc, les corps apparaissent, comme le génie émanant d’une lampe, mais ne sont pas laissés immaculés. L’artiste découpe une oreille, puis l’autre, et tranche une partie de la jambe, nous faisant presque penser aux rites funéraires serbes ancestraux, où les mains et les pieds sont attachés, les tendons sont parfois coupés pour que le défunt demeure inoffensif pour les vivants.»

 

 


Openspace, Paris

Altered Reality

Exposition du 08/09 au 13/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Openspace présente du 8 septembre au 13 octobre l’exposition Altered Reality, regroupant les travaux de huit artistes. 

N’est-il pas là, le but de l’art ? La liberté de pouvoir transformer la réalité, de pouvoir, par un simple geste, modifier ce que l’on souhaite. C’est ce qui rassemble les huit artistes de l’exposition : chacun, par une manière très personnelle, se voit transcender, remanier, métamorphoser le réel. 

Une problématique commune et pourtant, tant de moyens différents concevoir la réalité. Que ce soit par les sujets, les formes ou les couleurs, les huit artistes présents affirment leur pouvoir de création d’un dimension parallèle, qui ne ressemble à aucune autre.


Galerie A2Z Art Gallery, Paris

Li Donglu, Zao Wu, à l’Aube du Chaos

Exposition du 08/09 au 06/10/2018 En cours

La A2Z Gallery présente, du 8 septembre au 6 octobre l’exposition Zao Wu, à l’Aube du Chaos, de l’artiste chinois Li Donglu.

Li Donglu, tel un photographe qui guette patiemment le parfait cliché, semble avoir passé la nuit dehors, à attendre ce moment propice, où la nature s’illumine. Comme si le peintre avait contemplé, des heures durant, le noir profond de la nuit, imaginant les contours d’une roche, d’une cascade, d’un ruisseau. En découle une toile où la nature semble naître pour la première fois.

L’obscurité de la nuit se voit remplacer par la douceur de la matinée, les reliefs de la terre apparaissent alors à l’œil nu. Le trait réaliste et précis du peintre restitue ce jeu de contraste par une palette à la fois très sombre, par des bleu nuits presque noir, mais aussi lumineuse, grâce à des touches de verdures et des gris presque argentés, reflétant des éclats de lumière, les premiers rayons du soleil. 


Galerie Topographie de l'Art, Paris

IMAGETEXTE 5

Exposition du 07/09 au 07/11/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

Du 7 septembre au 7 novembre, l’espace Topographie de l’Art présente l’exposition collective IMAGETEXTE 5, qui regroupe le travail de huit artistes.

Tout comme René Magritte l’a démontré avec la Trahison des images, l’écrit et le visuel peuvent dépendre l’un de l’autre. Cette relation est omniprésente dans nos vies, qu’elle passe par la publicité, la presse, les livres illustrés. Ajouter un texte à une image peut en changer totalement et irrémédiablement son sens. C’est à cette relation que l’exposition IMAGETEXTE 5 s’intéresse, en proposant à huit artistes d’établir un lien entre écrit et image.

Une image, sans légende, est laissée à la libre interprétation de l’observateur, mais lorsque les mots s’y ajoutent, il n’y a plus vraiment de place pour des lectures variées. C’est sûrement là où la différence entre l’écrit et le visuel apparaît : un mot correspond souvent à une définition précise, une même explication qui surgit à tous, tandis qu’une image peut apporter une multitude de versions, analysée inégalement dépendant des yeux qui l’observent.


Galerie New Image, Paris

Entrer le silence, Zhou Yuzhi

Exposition du 06/09 au 06/10/2018 En cours

La Galerie New Image présente du 06 septembre au 06 octobre l’exposition Entrer le silence de l’artiste Zhou Yuzhi, exposant cinq peintures à l’huile ainsi que ses dessins.

Chacun a déjà rêvé de se balader seul, sans un bruit, sans un passant, dans les rues d’une ville. De se laisser guider par ses pas, et où la résonnance de chaque foulée devient le seul bruissement qui retentit. 

Face aux peintures de Zhou Yuzhi, ce calme apparaît soudain, et nous sommes transportés dans ces paysages déserts et solitaires. Comme si le temps c’était soudain arrêté, comme si la société s’était mise sur pause le temps d’une nuit, sous le regard du peintre. Mais ces vues sur des rues infréquentées ne semblent pas réellement exister. Ces situations semblent finalement sorties directement de l’imagination de l’artiste, nous laissant que peu de repères. Tel un désir profond de solitude, de sérénité, qui s’appose sur la toile sous la forme d’une ville qui dort.

 


Galerie Rouan, Paris

Bô Gestes-Selfies

Exposition du 06/09/2018 au 22/09/2019 En cours

La Galerie Rouan présente du 6 au 22 septembre l’exposition Bô Gestes-Selfies regroupant les dessins de Adelinaa, Wozniak et Kerleroux.

Le selfie. Pour certains, une obsession, pour d’autres le poison de notre temps : les avis divergent sur cette nouvelle pratique rythmant dorénavant la vie sociale de certaines personnes.

Tel Narcisse qui tomba amoureux de son reflet, chacun semble s’attacher à sa propre image, sans jamais se lasser des nombreuses représentations désormais possibles. Par les progrès technologiques, chaque individu armé d’un Smartphone a dorénavant la capacité, en un clic, de capturer son portrait. Une occupation qui tourne à l’obsession lorsque l’on regarde autour de soi, dans la rue, dans les musées, où même les œuvres d’art se font tourner le dos par un public autocentré.


Ceysson & Bénétière, Paris

Relics, Ceysson & Bénétière

Exposition du 06/09 au 06/10/2018 En cours

Du 6 septembre au 6 octobre, la Galerie Ceysson & Bénétière présente Relics, une exposition qui regroupe trois artistes américains - Nikita Gale, Tony Matelli et Sarn Moyer.

Dans un rapport étroit avec la temporalité, trois artistes venus des États-Unis adoptent une approche d'« archéologues du futur ».  Prenant pour titre d'exposition Relics – en français « reliques » - ils manifestent un certain intérêt pour le souvenir d'un objet sacré, auquel on attache une importance particulière.
Car tout en considérant l'évolution des pratiques dans l'histoire de l'art, ils conjuguent les médiums et donnent lieu à une exposition contemporaine qui se situe entre peinture, sculpture et installation.


Galerie Eva Hober, PARIS

Autoreverse, Giorgio Silvestrini

Exposition du 06/09 au 05/10/2018 En cours

Du 6 septembre au 5 octobre, la Galerie Eva Hober présente Autoreverse, une exposition personnelle de Giorgio Silvestrini qui révèle un nouvel ensemble de toiles.

« Ce qui m’intéresse, c'est de voir ce qui arrive lorsque tel et tel objets sont représentés l'un à côté de l'autre. Et de voir quelle force, quelle dynamique se met en place. », explique Giorgio Silvestrini. Loin de n'être qu'un observateur, et pour reprendre le titre de l'exposition Autoreverse (« inversion automatique »), le peintre se saisit des objets avant de les inclure dans une mécanique sensible de réciprocité. A la manière d'un scénographe, Giorgio Silvestrini considère chaque élément qui agit sur la surface de la toile comme un protagoniste s'intègre à une mise en scène. Leur forme, leur masse, leur couleur et leur symbolique semble lui servir à mettre en exergue une narration et même – si l'on s'autorise à comparer peinture et théâtre - adresser de subtiles didascalies à ces objets-personnages. Par des positionnements orchestrés, matières ocres et dures agissent en contradiction avec des drapés bleus dans des peintures frontales.


H Gallery, Paris

In Your Mind, H Gallery

Exposition du 05/09 au 06/10/2018 En cours

Du 5 septembre au 6 octobre, la H Gallery met en lumière des artistes phares du monde arabe rarement présentés en France dans une exposition intitulée In Your Mind.

Invitée par la H Gallery, Olfa Feki, commissaire spécialiste du monde arabe, choisit d'exposer des artistes originaires du Maghreb et du Moyen-Orient. En provenance de différents horizons parmi le vaste monde arabe ; ces cinq artistes s'accordent dans une pratique qui porte un regard sur une commune « identité culturelle ». Pourtant, l'intitulé de l'exposition In Your Mind (« dans votre tête/esprit ») semble s'adresser au spectateur, ici parisien, comme pour l'inciter à s'interroger sur les stéréotypes identitaires auxquels il est lui même confronté.


Galerie Nichido, Paris

Yin Xin

Exposition du 05/09 au 06/10/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Nichido présente du 5 septembre au 6 octobre l’exposition de l’artiste chinois Yin Xin.

Une sensation de déjà-vu s’émane de notre inconscient face aux œuvres de Yin Xin. Les réminiscences de chefs d’œuvres apparaissent. L’artiste ose s’inspirer des œuvres qui composent l’histoire de l’art, pour en délivrer une interprétation personnelle et caractéristique de sa propre technique.


Galerie Grand E'terna, Paris

Tetsuji Seta, Galerie Grand E'terna

Exposition du 01/09 au 12/10/2018 En cours

Du 1er au 15 septembre et du 24 septembre au 12 octobre, la Galerie Grand E'terna présente les médailles de Tatsuji Seta.

En collaboration avec la Galerie TAGA2 de Tokyo, la Galerie Grand E'terna décide de consacrer une exposition personnelle à l'artiste japonais. Pour la première fois à Paris, Tetsuji Seta présente un ensemble d'une cinquantaine d'objets d'art traduisant un savoir-faire d'une impressionnante minutie. Lauréat du prix Jaap van der Veen / Teylers Museum (Pays-Bas), l'artiste se fait connaître pour ses médailles, véritables œuvres d'art qui tiennent dans le creux de la main. Parfois en argent, parfois en bronze, les médailles de l'artiste tokyoïte sont intrigantes et légères. Rondes, ovales ou même triangulaires, chacune d'entre elles constitue une humble métaphore du quotidien.


Filtrer par :