Agenda des expositions des muséees et galeries

35 en cours 2 à venir 7590 passées


Galerie Jean Fournier, Paris

Simon Hantaï, Paris 1948-1955

Exposition du 14/12/2017 au 20/01/2018 En cours

L’exposition Simon Hantaï, Paris 1948-1955, présentée à la galerie Jean Fournier du 14 décembre au 20 janvier, nous invite à nous plonger dans une période méconnue de l’oeuvre de l’un des plus grands peintres français du second XXe siècle : ses débuts prolifiques dans le Paris de l’après-guerre. 


Du peintre franco-hongrois Simon Hantaï (1922-2008), on connaît et admire surtout les oeuvres produites entre 1960, année de l’invention du « pliage par méthode », et 1982, qui marque la fin de sa production artistique. La galerie Jean Fournier choisit pourtant de mettre à l’honneur cet hiver la production de ses débuts. L’exposition Simon Hantaï, Paris 1948-1955, dont le commissariat est assuré par Marc Donnadieu, nous montre comment ces années d’expérimentation intensive ont pu engendrer la richesse et la diversité du vocabulaire pictural qui a été porté à son apogée durant les deux décennies suivantes. Ces peintures n’ont cependant pas été sélectionnées pour une quelconque valeur documentaire ou historique : au contraire, ce sont bien leurs formes organiques proliférantes, leur densité de textures et de couleurs et leurs glissements surréalistes entre figuration et abstraction qui capturent immédiatement l’oeil du spectateur. 


French Arts Factory, PARIS

Baham'Art en Seine

Exposition du 11/12 au 16/12/2017 Derniers jours

Du 11 au 16 décembre, la Galerie French Arts Factory vous propose de découvrir la scène artistique bahaméenne avec Baham’Art en Seine, présentant le travail de 6 artistes des Bahamas de renom : Chantal Bethel, Stan Burnside, Claudette Dean, Thierry Lamare, Toby Lunn et Max Taylor.

Que l’on pense à Giverny pour Monet, à Honfleur pour Eugène Boudin ou bien à Arles pour Van Gogh, de nombreux artistes ont puisé leur inspiration dans des lieux, ou plutôt, ce sont ces lieux qui ont imposé leur beauté aux peintres. Thierry Lamare, artiste né à Paris, a lui aussi ressenti cet appel impérieux lors d’un voyage aux Bahamas… qu’il ne quittera plus ! « Ce devait être le vrai début dans mon voyage créatif. J’y ai trouvé quelque chose d’indescriptible qui m’a obligé à peindre, quelque chose que je ne pouvais pas définir ». Aujourd’hui, Lamare fait partie des six artistes présentés à l’exposition Baham’Art en Seine à la Galerie French Arts Factory, en partenariat avec le National Art Gallery of the Bahamas et l’Office du Tourisme des Bahamas. Tous sont des figures importantes de la scène artistique bahaméenne.


Galerie Mathgoth, Paris

Je t'aime un peu, beaucoup... Gouzou!

Exposition du 08/12/2017 au 14/01/2018 En cours

Du 8 décembre au 14 janvier, la Galerie MathGoth présente l’exposition Je t’aime un peu, beaucoup… Gouzou ! dans laquelle l’artiste Jace donne vie de manière tendre et ludique aux aléas du sentiment amoureux au travers de son personnage fétiche, le Gouzou. 

Quels points communs peut-on trouver entre les rues du Havre où Jace a vécu sa petite enfance, la médina de Marrakech, la galerie MathGoth, les bâtiments de brique new-yorkais et les toilettes de l’édition 2017 de la biennale d’art contemporain de Venise ? Tous ces lieux ont accueilli des Gouzous, petits bonhommes jaunes au graphisme simple proche du cartoon, qui fleurissent sur le passage de l’artiste réunionnais depuis 1992. Jace disait même, dans une interview pour France 3 en 2012, rêver d’en poser un sur la face visible de la Lune ! C’est dire si ce personnage si caractéristique a vocation à se rendre visible à tous, n’importe où et à n’importe quel moment. Le style coloré et joyeux de cette figure sans visage au graphisme pourtant si expressif utilise ainsi les références les plus diverses, de Mario, mascotte du groupe Nintendo bien connue des plus jeunes, à des thèmes plus sombres comme le suicide ou la pollution urbaine. Et toujours avec l’humour et la légèreté puisés dans la scène street art de l’île de la Réunion et dans les bandes dessinées appréciées par Jace, qui rendent les Gouzous si facilement accessibles.

 


Galerie Sifrein, Paris

Angel

Exposition du 08/12/2017 au 27/01/2018 En cours

Du 8 décembre jusqu’au 27 janvier 2018, la galerie Sifrein présente l’exposition Angel, qui propose une immersion dans l’univers de Yannick Manier alias Gustav Wallas.

Yannick Manier a délaissé notre monde, et semble tout droit sorti du Petit Princedont il suit les enseignements : « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve une réalité ». Éternel insatisfait d’un quotidien raisonnable et cartésien, il s’est conçu son propre univers qu’il nous laisse entrevoir dans ses toiles, telles des ouvertures secrètes sur un Eldorado perdu. On croirait être penché sur l’ouverture d’un kaléidoscope, dans l’ivresse de multiplications, de symétries et de répétitions. Est-ce un mirage ? Une hallucination ? Seuls rêveurs et poètes pourront le suivre dans sa quête ontologique.


Galerie Michel Estades, Paris

Isabelle Brizzi

Exposition du 07/12/2017 au 14/01/2018 En cours

Du 7 décembre 2017 au 14 janvier 2018, Isabelle Brizzi présente avec une quarantaine de sculptures son bestiaire à la galerie Estades de Paris. Une occasion de retrouver ou de découvrir son monde empreint d’humour et de tendresse. 

La dinde de Russell, le lion de Nietzsche, l’oie de Kierkegaard. Si l’on parcourt l’histoire de la philosophie, il est indéniable que le recours à des métaphores animales est fréquent. Il permet de mieux définir la condition de l’homme. A travers notre rapport avec les animaux, ce sont nos valeurs, notre regard au monde qui transparaissent. La perception sur les animaux de certaines sociétés d’Amérique du Sud est ainsi différente du mode de pensée occidental, puisqu’il n’est pas rare de doter les animaux de caractères proprement anthropologiques, sociaux ou mentaux.


Galerie Arcanes, Paris

Brand New

Exposition du 06/12/2017 au 27/01/2018 En cours

Du 6 décembre au 27 janvier, la galerie Arcanes présente l’exposition Brand New, qui réunit les oeuvres des deux céramistes Jeanne Bonnefoy-Mercuriali et Hélène Morbu et du designer Pierre-Rémi Chauveau. 

Brand New. Tout nouveau. Un intitulé engageant qui pose d’emblée les bases de la réflexion menée par la galerie Arcanes à travers la présentation commune des travaux de trois jeunes artistes : par quels moyens les arts décoratifs se réinventent-ils aujourd’hui? Comment puisent-ils dans les innombrables expérimentations menées tout au long du XXe siècle et s’émancipent-ils à la fois de ce poids historique? Que signifie de nos jours créer un objet d’art? Depuis 2003, la galerie Arcanes, spécialisée dans les arts décoratifs du siècle dernier, présente les oeuvres de jeunes artistes dont les recherches formelles et matérielles renouvellent notre regard sur l’objet artisanal et entrent en résonance avec des pièces plus anciennes également exposées.


Galerie 1831, Paris

Variations, Histoires d'artistes

Exposition du 06/12/2017 au 10/03/2018 En cours

Du 6 décembre au 10 mars 2018, la galerie 1831 présente l’exposition Variations, Histoires d’artistes, une déambulation poétique dans sept univers multiculturels qui débrident l’imagination du spectateur. 

Des histoires rêvées et vécues. Des histoires entendues, de Kinshasa à Bruxelles, répétées, revisitées. Des histoires passées d’une oreille à l’autre, d’un regard à l’autre, venues se condenser dans une oeuvre particulière, pour être transmise au spectateur. Ce sont ces multitudes de fils narratifs d’histoires personnelles ou collectives que réunit cet hiver la galerie 1831, en présentant les travaux de sept artistes issus de différents horizons culturels. Par la sculpture, la céramique, la peinture, la photographie ou l’illustration, chacun nous raconte une partie de soi et nous offre un regard singulier sur ce qu’il a pu observer du monde. Sans jamais occulter une histoire essentielle à l’apparition de l’oeuvre : celle que se raconte le spectateur.


Galerie du CROUS, Paris

Insight

Exposition du 05/12 au 16/12/2017 Derniers jours

Du 5 au 16 décembre 2017, la jeune artiste Alexandra Riss présente l’exposition Insight à la galerie du Crous de Paris et nous fait basculer dans l’étrange réalité du rêve semi-conscient.

Un lustre luxueux aux arabesques délicates suspendu au-dessus d’un trivial tapis de billard ; une étrange vestale figurée par une couverture de survie et des pieds humains solitaires ; une inscription à double sens, « Frappez fort », scandée par des néons au-dessus d’une porte ouverte… Dès sa résidence au pavillon de l’Octroi à Tours, qu’elle obtient en 2017, Alexandra Riss travaille à créer de puissantes visions chimériques qui nous font douter de notre appréhension du réel. L’exposition Insight présentée au mois de décembre à la galerie du Crous de Paris fait suite à ce travail et poursuit l’investigation de l’état de rêve éveillé à travers la notion psychiatrique de l’« insight », qui correspond à la conscience que le patient a ou non de son état pathologique. 


Galerie Rouan, PARIS

"Le PARIS poétique et coloré de Jean-François BRAHIN

Exposition du 05/12 au 31/12/2017 En cours
Une visite joyeuse et originale de ses lieux préférés dans la capitale"
Exposition de peintures et d'estampes numériques.



Galerie Menouar, Paris

Françoise Nielly

Exposition du 02/12 au 28/12/2017 En cours

Du 2 au 28 décembre, la galerie Menouar présente une galerie de portraits aux couleurs explosives réalisée par Françoise Nelly, l’une de ses artistes-phares. 

Lorenzo, Annabelle, le mystérieux DG… Autant de prénoms qui intitulent sobrement la galerie de portraits présentée par Françoise Nielly au mois de décembre à la Galerie Menouar. Pas d’autre indice concernant les modèles que ces titres concis : pour en découvrir davantage sur l’intériorité des personnages, le spectateur doit se plonger immédiatement dans les circonvolutions fougueuses de la peinture appliquée au couteau. 


Galerie A2Z Art Gallery, Paris

50 colors

Exposition du 02/12/2017 au 06/01/2018 En cours

Du 2 décembre au 6 janvier, l’A2Z Art Gallery présente l’exposition 50 colors créée par le Visual System, un collectif aux frontières de l’art contemporain, du design et de l’architecture qui utilise la lumière colorée pour interroger notre rapport à l’espace. 

 

S’il y a bien une chose que l’art contemporain nous a apprise, c’est que la lumière est un matériau plastique au même titre que les médiums tangibles traditionnels. Le collectif Visual System, présenté pour la première fois dans une galerie parisienne, fait sienne cette affirmation à l’occasion d’une exposition où une série d’installations et de tableaux lumineux et géométriques recompose un cercle chromatique parfait de cinquante couleurs et retrace le travail mené durant ces dix dernières années. Créé en 2007, ce groupe pluridisciplinaire, qui a déjà illuminé les villes de Mexico, Jakarta ou encore New York, réfléchit aux relations de l’homme à son environnement par le biais des nouvelles technologies et des médias numériques. 

 


Galerie Wallworks, Paris

Back to the Wood

Exposition du 01/12/2017 au 27/01/2018 En cours

Du 1er décembre au 27 janvier, la galerie Wallworks présente l’exposition Back to the Wood de Vincent Abadie Hafez alias Zepha, où deux séries d’œuvres exclusivement réalisées sur bois parviennent à figurer l’épaisseur du temps qui fuit en travaillant la matérialité de l’œuvre.


Back to the Wood : un intitulé qui nous évoque à la fois la pratique pluridisciplinaire de Zepha, né en 1977 et actif depuis la fin des années 1980, et le retour à Paris d’un artiste beaucoup exposé dans le reste du monde, mais assez peu dans la capitale, qu’il considère pourtant « un peu comme son quartier » (hood). Son esthétique, dont il puise les influences aussi bien dans les crews de Cergy des années 1980 que dans le graphisme et la calligraphie arabe, chinoise et japonaise, s’est déployée entre les voies ferrées désaffectées, les espaces publics les plus variés et les ateliers où il a développé une pratique artisanale diversifiée. Ici, c’est au bois qu’il choisit de se consacrer : sur des grands formats denses et colorés, il travaille à animer la matière en jouant avec ses nombreuses qualités.


Galerie Schwab Beaubourg, Paris

Marc Petit

Exposition du 01/12/2017 au 10/02/2018 En cours

Du 1er décembre au 10 février 2017, la galerie Schwab Beaubourg présente une centaine de bronzes de l’artiste Marc Petit : des figures décharnées à la présence saisissante, étranges miroirs de la condition humaine. 

Depuis plus de trente ans, dans son atelier installé près de Limoges, Marc Petit fait émerger sans relâche corps difformes et vieillis, regards épuisés et visages émaciés. Une saisissante forêt de personnages, marquée par un travail presque douloureux de la matière, dont les stries et les entailles semblent laisser transparaître des intériorités déchirées. Pour autant, ce n’est pas un sentiment tragique qui émane de ces oeuvres : nous y percevons plutôt la tentative de dessiner, à travers les paysages de ces multitudes de corps singuliers, un portrait plus universel d’une difficulté commune à exister et à traverser le temps qui éprouve les êtres et se dépose peu à peu sur leurs chairs et leurs gestes. 


Galerie Arcturus, Paris

Accrochage de Noël à la Galerie ARCTURUS

Exposition du 28/11 au 23/12/2017 En cours
Accrochage collectif des artistes de la Galerie ARCTURUS pour cette fin d'année. Peintures, Dessins, Photographies, Sculptures : les oeuvres récentes de nos artistes sont mises à l'honneur

Galerie David Guiraud, Paris

Eros solaire : Czanara

Exposition du 24/11/2017 au 13/01/2018 En cours

Du 24 novembre au 13 janvier, la galerie David Guiraud présente dans l’exposition Éros solaire l’artiste Czanara. Découvrez un des derniers grands artistes érotiques du XXe siècle.


Arthème Galerie, Paris

Turn Cut Rotative

Exposition du 17/11 au 23/12/2017 En cours

Du 17 novembre au 23 décembre 2017, Arthème Galerie présente les Turn-cut d’Arthur Aeschbacher à l'occasion de son exposition Turn Cut Rotative.

Dans Les Mots dans la Peinture, Michel Butor déplorait « le mur fondamental édifié par notre enseignement entre les lettres et les arts ». Peu étonnant que l’écrivain ait peu après collaboré avec Arthur Aeschbacher, artiste atypique par son attachement profond aux lettres de l’alphabet, qu’il réinvente sans répit dans une démarche esthétique, mêlant mots et couleurs.


Galerie Antoine Laurentin, Paris

Le Moal / Manessier, Regards croisés

Exposition du 17/11 au 23/12/2017 En cours

Du 17 novembre au 23 décembre, la galerie Antoine Laurentin présente l’exposition Le Moal / Manessier, Regards croisés : une occasion de redécouvrir les univers éclatants de couleur de ces deux fleurons de la peinture française de l’après-guerre.

Nouvelle école de Paris, abstraction lyrique, peinture non figurative… Il est tentant de rattacher Jean Le Moal et Alfred Manessier aux trop nombreuses étiquettes attribuées par l’histoire de l’art et revendiquées avec plus ou moins de conviction. Pourtant, comme le montre l’exposition présentée à la galerie Antoine Laurentin, les travaux des deux artistes excèdent toute tentative restrictive de catégorisation. Durant la seconde guerre mondiale, durant laquelle ils participent à l’exposition « Vingt jeunes peintres de tradition française » en 1941, puis dans les années d’après-guerre, ils se nourrissent ensemble d’influences aussi variées que le vitrail roman ou les grands maîtres classiques, qu’ils admirent ensemble au musée du Louvre, expérimentent aussi bien la peinture murale que la tapisserie ou la lithographie, et sont proches d’écrivains et de musiciens. Les deux amis ont ainsi laissé des oeuvres intimement liées, bien que marquées par deux touches distinctes. S’ils héritent d’une abstraction déjà presque traditionnelle dans les années 1940, c’est avec une liberté formelle totale qu’ils régénèrent la peinture de l’après-guerre : un goût certain pour les compositions en grille résulte par exemple de l’assimilation des oeuvres de Mondrian, si ce n’est qu’ici la touche colorée déborde littéralement et vient exalter cette grille pour lui conférer une puissance vitale nouvelle.


Galerie Topographie de l'Art, Paris

Clouzot et les arts plastiques, Une suite contemporaine

Exposition du 17/11/2017 au 12/01/2018 En cours

Du 17 novembre 2017 au 12 janvier 2018, la galerie Topographie de l’Art présente l’exposition Clouzot et les arts plastiques, Une suite contemporaine, qui offre un nouveau regard sur le rapport privilégié du cinéaste aux arts plastiques.

 

« S’il tient une place certaine dans l’histoire du cinéma, Clouzot en tient une, également, dans l’histoire de l’art ». Comme l’affirme Paul Ardenne, commissaire de l’exposition, impossible de séparer le cinéaste Henri-Georges Clouzot (1907-1977) du monde de l’art : d’abord parce qu’il l’a immortalisé par le biais du documentaire avec Le Mystère Picasso en 1955, puis de la fiction dans La Prisonnière, en 1968 –  les passions amoureuses et créatrices du peintre d’avant-garde Gilbert Moreau sont incarnées par Bernard Fresson – et surtout grâce au fascinant travail plastique révélé à travers ses œuvres. L’Enfer, film mythique et inachevé de 1964, a ainsi marqué les esprits pour ses nombreuses expérimentations esthétiques nourries des recherches artistiques des années 1960, menées par le réalisateur avec une ardeur obsessionnelle. La caméra y fait corps avec le cerveau maladivement jaloux de Marcel, un gérant d’hôtel paranoïaque qui soupçonne sa femme Odette de le tromper, et transcende, par le prisme de cette folie obsessionnelle, le magnétisme émanant tant du personnage d’Odette que de l’actrice, Romy Schneider. Sublimée par les contrastes lumineux et le raffinement du maquillage, l’icône du 7e art incarne, ici, un matériau plastique sous le regard d’Henri-Georges Clouzot.


Galerie Le Feuvre, Paris

Mist, Free Will

Exposition du 16/11 au 16/12/2017 Derniers jours

La galerie Le Feuvre présente du 16 novembre au 16 décembre sa sixième exposition personnelle de l’artiste Mist, Free Will, qui offre un panorama réjouissant d’une rencontre explosive entre peinture abstraite et graffiti.

 


Galerie Nichido, Paris

Olivier Deresse

Exposition du 16/11 au 22/12/2017 Derniers jours

Du 16 novembre au 22 décembre, la galerie Nichido présente la sixième exposition du peintre Olivier Deresse, qui nous ouvre une plongée dans l’épaisseur émotionnelle de ses tableaux-palimpsestes. 

Travailler la matière. La comprendre, la laisser réagir, couler, se dissoudre, s’écailler, la gratter, la recouvrir, la diluer, avec patience, lenteur et intensité, pour faire émerger une structure. Chaque toile d’Olivier Deresse, né en 1961, est une quête qui cherche à répondre à une même question : comment la peinture peut-elle encore toucher le spectateur aujourd’hui? Pour y répondre, il réalise des séries d’œuvres recouvertes d’une multitude de couches de peinture dont il veut faire percevoir les différentes qualités en les faisant tour à tour ressurgir et disparaître. Ses expérimentations matérielles cherchent à faire émaner l’émotion des pigments mêmes, par l’alliance de leurs couleurs et de leurs textures. 


Filtrer par :