Agenda des expositions des muséees et galeries

16 en cours 4 à venir 7793 passées


Galerie Artelie - Eliane Kowsman, Paris

Catherine Théry, Je suis vierge et vous ?

Exposition du 08/11 au 08/12/2018 En cours

A partir du 8 novembre, la galerie Artélie présente l'exposition de Catherine Théry, Je suis vierge et vous ?. Pour l'occasion, celle-ci a lieu hors murs dans un espace de 300m² situé 23 rue de Penthièvre, à quelques pas de la galerie.

Scorpion, Capricorne, Verseau... Catherine Théry réinterprète les signes astrologiques à l'effigie de l'iconique poupée Barbie. Femme au corps métallisé pesant dans chaque main un Ken athlétique chez la Balance, femme au corps blanc tirant des flèches sur ses heureux prétendants chez la Sagittaire… L’artiste joue des codes et des étiquettes en interrogeant les rapports féminins-masculins avec humour et bienveillance. 


Galerie Berthet-Aittouarès, Paris

Éric Antoine, L'usage du temps

Exposition du 07/11 au 01/12/2018 En cours

Du 7 novembre au 1er décembre, la galerie Berthet-Aittouarès présente L’usage du temps, une exposition consacrée aux photographies de l’artiste Éric Antoine.

À la manière d’un artisan, Éric Antoine remet à l’honneur la technique du collodion humide, un procédé long et complexe de la photographie argentique. De la prise de vue au développement en chambre noire, il maîtrise chaque étape de sa production. Son travail s’inscrit dans une démarche d’autant plus personnelle qu’il photographie exclusivement son environnement proche des Vosges, où il s’isole volontairement depuis 2010.


Galerie Arcturus, Paris

Alfons ALT - Jamais Ombre ne fût ...

Exposition du 06/11 au 01/12/2018 En cours
La Galerie Arcturus présente la nouvelle exposition du photographe Alfons ALT, du 6 novembre au 1er décembre.

Adda & Taxie , Paris

WK – TRESPASS

Exposition du 03/11 au 09/12/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie ADDA&TAXIE présente du 3 novembre au 8 décembre l’exposition TRESPASS de l’artiste WK Interact.

Le noir et le blanc, ces deux couleurs s’additionnent à la perfection avec un environnement urbain. L’artiste WK Interact l’a compris, en utilisant ces deux teintes afin de composer ces gigantesques fresques présentes dans les rues, sur des murs ou bien sur les supports que la ville lui offre. Tels les individus que l’on croise dans la rue, ces silhouettes prises dans le bouillonnement des grandes métropoles, les personnages de l’artiste semblent capturés en plein mouvement.


Galerie Eva Hober, PARIS

Pauline Bastard, Gravé dans la robe

Exposition du 19/10 au 23/11/2018 En cours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Eva Hober présente du 19 octobre au 23 novembre l’exposition personnelle Gravé dans la robe de l’artiste Pauline Bastard. 

Pauline Bastard s’intéresse au lieu, et, plus que cela, aux évènements qui s’y sont déroulés, laissant à jamais les marques de leur passage. C’est le cas d’Athènes, et des Jeux Olympiques de 2004, où des stades se sont vu disparaître sous la foule, pour au final redevenir désert.


Galerie Frédéric Moisan, Paris

Nicolas Dieterlé, Dessins sur papier

Exposition du 16/10 au 17/11/2018 Derniers jours

La Galerie Frédéric Moisan présente du 16 octobre au 17 novembre l’exposition Dessins sur papier de Nicolas Dieterlé, artiste, peintre et poète. 

Nicolas Dieterlé esquisse ses toiles comme il écrirait un poème. Armé de son crayon, il trace dans une dynamique créatrice des dessins mouvementés. Comme on l’imaginerait écrire des mots, puis les barrer pour les remplacer par de nouvelles phrases, il organise ses toiles par des lignes courtes et vives qui s’harmonisent et se superposent. Ici, la rature a sa place, les maladresses sont des étapes indispensables, telles les genèses de l’œuvre.

Les paysages sont tracés par une simple ligne tremblante, imprécise, à l’image d’une montagne que l’on distingue au loin, une courbe imparfaite s’harmonisant pourtant parfaitement avec la nature qui l’entoure.

 

 


Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Dani Karavan - Adama

Exposition du 13/10/2018 au 19/01/2019 En cours
Exposition personnelle de l'artiste

Galerie Lélia Mordoch, Paris

L’Atlas

Exposition du 12/10 au 17/11/2018 Derniers jours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; mso-font-charset:78; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1107305727 0 0 415 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Lélia Mordoch présente sa nouvelle exposition du 12 octobre au 17 novembre sur les œuvres de l’artiste L’Atlas. 

"Un juste milieu entre l’énergie pulsionnelle du graffiti et la médiation calligraphique."- voilà comment L’Atlas qualifie son propre travail. Des lignes structurées, du noir, du blanc, ces trois facteurs suffisent à l’artiste pour créer des œuvres aussi précises que poétiques, aussi proches du graffiti que de la calligraphie.


H Gallery, Paris

Alexandre Carin, Le Jardin aux sentiers qui bifurquent

Exposition du 12/10 au 24/11/2018 En cours

La H Gallery présente du 12 octobre au 24 novembre, l’exposition d’Alexandre Carin, Le Jardin aux sentiers qui bifurquent.

Seraient-ce les rushes d’un film ? Ou bien des montages photographiques ? Face aux œuvres d’Alexandre Carin, un doute plane sur leur origine, sur leur matériau de fabrication. C’est en s’approchant de celles-ci que la texture de l’huile sur la toile se dévoile, que les touches apposées par le pinceau du peintre apparaissent. Ces images, pourtant si réalistes, sont donc montées de toute pièce, offrant à son créateur la possibilité d’imaginer chaque scène.

 

 


Galerie Lazarew, Paris

Wang Yu, À mains nues

Exposition du 11/10 au 17/11/2018 Derniers jours

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:3 0 0 0 1 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:EN-GB;} @page WordSection1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

La Galerie Lazarew présente du 11 octobre au 17 novembre l’exposition À mains nues de l’artiste chinoise Wang Yu.

Les personnages de Wang Yu sont des anges, des êtres spirituels érigeant un pont entre les dimensions célestes et terrestres. Sur une demi-lune d’un jaune proche de celui du soleil, de la taille d’un voilier, ces silhouettes s’amusent, se baladent, se prélassent comme elles le feraient au bord d’une piscine. Le blanc de l’arrière-plan contraste alors avec ces scènes qui se déroulent au centre de la composition. Des pointillés colorés rappellent les étoiles présentes dans les cieux, nous plongeant dans l’immensité de l’univers. Ces créatures divines semblent posséder l’espace, l’imposant comme un terrain de jeux et de vie.


Galerie Gare de Marlon, Paris

Pierre-Luc Bartoli

Exposition du 28/09 au 17/11/2018 Derniers jours

Jusqu’au 17 novembre, la galerie Gare de Marlon présente les toiles récentes de Pierre-Luc Bartoli.

Né à Aix-en-Provence et de famille Corse, Pierre-Luc Bartoli est un peintre figuratif travaillant actuellement à Paris. Après avoir usé des diverses techniques offertes par les arts graphiques — aquarelle, eau-forte, pastels, acrylique — l’artiste est revenu vers l’usage d’un médium plus traditionnel : la peinture à l’huile. Dans ses œuvres figuratives, il s’attache à représenter ses visions de thèmes quotidiens — natures mortes, paysages urbains, fêtards rentrant de soirée —, enveloppés dans des atmosphères sombres et énigmatiques. Il a récemment peint une série de toiles sur le thème de la nature, actuellement exposée à la galerie Gare de Marlon. 

Cézanne déclarait : « Tout ce que nous voyons, n’est-ce pas, se disperse, s’en va. La nature est toujours la même, mais rien ne demeure d'elle, de ce qui nous apparaît. »


Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris

Les Russes à Paris. 1925-1955

Exposition du 11/09 au 22/12/2018 En cours
En écho à l’exposition dédiée à l’avant-garde russe à Vitebsk au Centre Pompidou et à l’occasion du Parcours des Mondes de la rentrée estivale, la galerie Jeanne Bucher Jaeger honore cet automne les artistes russes qu’elle a présentés en ses murs durant la période 1925-1955. 1925, année de création de la galerie Jeanne Bucher, 1955, disparition de Nicolas de Staël.

Filtrer par :