Galerie Eva Hober, PARIS

Exposition du 06 septembre 2018 au 05 octobre 2018


Autoreverse, Giorgio Silvestrini


Du 6 septembre au 5 octobre, la Galerie Eva Hober présente Autoreverse, une exposition personnelle de Giorgio Silvestrini qui révèle un nouvel ensemble de toiles.

« Ce qui m’intéresse, c'est de voir ce qui arrive lorsque tel et tel objets sont représentés l'un à côté de l'autre. Et de voir quelle force, quelle dynamique se met en place. », explique Giorgio Silvestrini. Loin de n'être qu'un observateur, et pour reprendre le titre de l'exposition Autoreverse (« inversion automatique »), le peintre se saisit des objets avant de les inclure dans une mécanique sensible de réciprocité. A la manière d'un scénographe, Giorgio Silvestrini considère chaque élément qui agit sur la surface de la toile comme un protagoniste s'intègre à une mise en scène. Leur forme, leur masse, leur couleur et leur symbolique semble lui servir à mettre en exergue une narration et même – si l'on s'autorise à comparer peinture et théâtre - adresser de subtiles didascalies à ces objets-personnages. Par des positionnements orchestrés, matières ocres et dures agissent en contradiction avec des drapés bleus dans des peintures frontales.

Et comme pour permettre au spectateur d'appréhender la logique de l'artiste au moyen de clefs de lecture, la Galerie Eva Hober présente les esquisses tridimensionnelles ainsi qu'un nouvel ensemble de peintures. Objets fabriqués, chinés, ou encore reproductions miniatures de chefs-d’œuvre sont disposés minutieusement sur des maquettes et présentent la réflexion sculpturale qui précède les toiles. Pour la première fois, des figures humaines interagissent avec les autres composants : parmi les éléments de l'huile sur toile Autoreverse, une femme observe et manipule avec interrogation un petit moulin à vent – comme pour nous renvoyer à notre propre observation de l’œuvre, laquelle apparaît comme une énigme.

Un article est à retrouver dans le numéro 90 de L’Officiel Galeries et Musées.

Texte : Clara Kientzy

Crédit visuel : Giorgio Silvestrini, Autoreverse, 2018, Huile sur toile, 162 x 130 cm