Splendeur de la peinture sur porcelaine, Charles Nicolas Dodin

Splendeur de la peinture sur porcelaine, Charles Nicolas Dodin


Exposition du 16 mai au 09 septembre 2012
Château de Versailles, Versailles

Dans les appartements de Madame de Maintenon et dans la salle des Gardes du Roi, l'exposition Splendeur de la peinture sur porcelaine, Charles Nicolas Dodin et la manufacture de Vincennes-Sèvres au XVIIIe siècle fait découvrir le talent d’un des peintres les plus doués de la manufacture royale de porcelaine de Vincennes-Sèvres au XVIIIe siècle. Le château de Versailles présente la première exposition consacrée à Charles Nicolas Dodin (1734-1804). L’exposition retrace son évolution artistique et montre le raffinement de son oeuvre. Elle témoigne également de la diversité des sources d’inspiration de l’artiste et de l’habileté avec laquelle il sut s’adapter à l’évolution des goûts et des modes.
Charles Nicolas Dodin consacre l’essentiel de sa carrière à la peinture de figures et parvient à s’adapter avec talent à l’évolution des formes et des décors en usage à la Manufacture, depuis le style rocaille le plus affirmé jusqu’au néo-classicisme le plus abouti. Il subit de multiples influences, mais sait s’affranchir de ses sources pour conserver sa propre identité de créateur. Son extrême habileté, sa rapidité d’exécution et son inventivité lui valent de contribuer très précocement aux commandes les plus exceptionnelles reçues en son temps par la Manufacture royale de porcelaine. Ses oeuvres figurent très tôt dans les plus grandes collections d’oeuvres d’art de son époque (celles de Louis XV, Louis XVI, Madame de Pompadour, Madame Du Barry ou encore Catherine II de Russie). Ses porcelaines sont également offertes en cadeaux diplomatiques, notamment au roi Christian VII de Danemark, à la comtesse du Nord ou au duc de Saxe-Teschen.
L’exposition présente plus d’une centaine d’oeuvres, mais aussi des documents d’archives, des gravures, des portraits de commanditaires, la réunion exceptionnelle d’une douzaine de tableaux peints sur porcelaine, et des pièces de service réalisées pour Catherine II de Russie et Louis XVI à Versailles, reflets de la grande diversité du travail de l’artiste et de la Manufacture. Cet événement bénéficie de prêts en provenance des plus grandes institutions commes les collections royales d’Angleterre, du Danemark, le château royal de Varsovie, le Metropolitan Museum of Art de New York, le musée de l’Ermitage à Saint Pétersbourg, le Musée du Louvre, et le Getty Museum de Los Angeles.