Château de la Punta


L'histoire commence à Paris en 1564, lorsque Catherine de Médicis, lassée de vivre au Louvre, demande à Philibert de l'Orme de lui bâtir un palais sur l'emplacement d'une tuilerie. Pendant trois siècles le Palais des Tuileries connut les fastes royaux, l'agitation révolutionnaire, puis l'arrivée de l'Empire, jusqu'à ce jour du 23 mai 1871 où les insurgés de La Commune, refluant devant l'avance des Versaillais, y allumèrent un incendie destiné à détruire ce symbole de la monarchie. Pendant une dizaine d'années les façades n'offrirent plus que le spectacle de fenêtres s'ouvrant sur le vide laissé par l'effondrement des toitures et des planchers. Lorsqu'en 1882 il fut décidé de détruire totalement le Palais, Jérôme Pozzo di Borgo et son fils Charles, neveu de l'ambassadeur de Russie, Charles-André, grand ennemi de Napoléon 1er, firent l'acquisition d'une grande partie des pierres afin de construire un château sur le domaine familial situé à Alata, près d'Ajaccio. Quatre vingts ans passèrent, lorsque le 7 août 1978 un incendie de maquis, au cours duquel périt un jeune pompier, Laurent Amico, se propagea à la toiture, entraînant un grave processus de dégradation. Pendant 18 ans le Château de La Punta fut mal protégé par une toiture provisoire en tôle ondulée et offrit le triste spectacle de la désolation. En 1991 le Conseil Général de Corse du Sud a décidé l'acquisition du Château de la Punta et de son domaine de 40 hectares auprès de la famille Pozzo di Borgo.


Adresse
Rue François Pietri,
20090 Ajaccio
FR
Horaires

se renseigner par téléphone à l'Office de tourisme