Jean-Michel Basquiat


Jean-Michel Basquiat est né à Brooklyn le 22 décembre 1960, d’une mère portoricaine et d’un père haïtien. Dès son plus jeune âge il s’intéresse à l’art, notamment grâce à sa mère qui lui transmet sa passion et avec qui, il parcourt les musées new-yorkais. Durant toute son enfance, Basquiat est un passionné de dessin et de lecture. En 1976, il rentre dans une école pour jeunes doués à New York où il se lie d’amitié avec Al Diaz.

Basquiat a une adolescence difficile, il fugue à plusieurs reprises et abandonne l’école secondaire avant la fin de ses études. Il quitte ensuite le foyer familial pour aller vivre avec ses amis. A partir de 1976, Jean-Michel Basquiat, commence à graffer dans le quartier de Manhattan et signe sous le pseudonyme de SAMO : « Same Old shit » qui peut être joliment traduit par « rien de nouveau ».

En juin 1980, Basquiat gagne en notoriété et à l’occasion de la manifestation New York/ New Wave, il expose auprès de Keith Haring, Andy Warhol et Robert Mapplethorpe. Ainsi, un an plus tard, sa première exposition personnelle est organisée par la galeriste Annina Nosei. L’année suivante, Basquiat quitte la galerie de façon impromptue pour aller passer l’hiver dans un hôtel de luxe à Los Angles et y dépenser d’importantes sommes d’argent dans la drogue.

En 1983, il est le plus jeune des exposants à la Biennale du Whitney Museum of American Art. Il se rapproche de plus en plus d’Andy Warhol et de Francesco Clemente. Il expose au MoMA en 1984, après trois mois passés en retrait à Hawaï. Il va faire à cette occasion la couverture du New York Times Magazine. Puis, il se rend en Afrique où il expose en Côte d’Ivoire. Ces travaux révèlent un fort intérêt pour l’identité noire et hispanique de Basquiat.

Il est profondément touché par la disparition d’Andy Warhol en février 1987 et commence à être, peu à peu, en retrait et produire moins. Pour Warhol, Basquiat était « un miroir reflétant ce qu’il a été, ce qu’il est et aurait rêvé d’être ». Basquiat expose de nouveau en 1988 après cette absence et déclare en avoir fini avec la drogue après une nouvelle cure de désintoxication. Il sera retrouvé mort dix jours plus tard d’une overdose, dans son appartement.